Afriyelba
A la Une Musique

Le mouï kolgo (riz soumbala) à l’honneur du 22 au 26 février 2023


Le comité d’organisation du festival Mouï kolgo (FEMOK) était face à la presse ce samedi 21 janvier à l’espace Nana sis à Ouaga 2000. Ce point de presse avait pour objectif de faire le bilan des deux dernières éditions du festival et dérouler le programme de la troisième édition. L’acte 3 de cette manifestation qui met en valeur les mets locaux se tiendra du 22 au 26 février à l’espace Bogodogo.

Le comité d’organisation du FEMOK face à la presse.

Le promotion des produits locaux est la leitmotiv de l’association BNJP-Group-G. C’est dans cette optique qu’elle a initié le FEMOK permettra de mettre en valeur les mets locaux. Selon le promoteur Jean Paul Tapsoba, le festival vise à toucher les jeunes qui négligent les mets locaux, créer un lieu convivial pour exposer les merveilles des mets locaux et créer un cadre sain de divertissement pour les jeunes et les familles. <<Nous allons mettre l’accent sur les bienfaits du soumbala qui a des vertus thérapeutiques non connues. Nous allons renforcer les acquis des éditions écoulées>> a-t-il déclaré.
L’édition dernière a connu la participation de 15 restauratrices et 5 exposants qui ont vendu 1585 poulets locaux et plus de 15 sacs de 50 kilogrammes de riz local. Lors de la seconde édition, 50 jeunes cuisiners ont été formés aux techniques de cuisson des mets locaux. La troisième édition qui s’annonce prévoit préserver les acquis des deux premières éditions et faire encore plus. Précisons que les 50 jeunes cuisiners qui seront formés seront désignés par les professionnels qui prennent part au festival.

Jean Paul Tapsoba, promoteur du FEMOK.

Pour cette troisième édition un nutritionniste sera invité afin de parler des bienfaits du soumbala. Le comité va également veiller à faire à sorte que les produits utilisés lors du festival soit entièrement faits au Burkina. Il est également prévu une soirée 100% burkinabè qui mettra en valeur en plus des mets locaux l’art vestimentaire local et la musique local,etc.
Notons que l’objectif de l’association BNJP-Group-G est d’évoluer pour devenir BNJP industrie qui va produire et exporter le riz local. Elle va également oeuvrer à favoriser l’exportation des poulets locaux.

Les festivaliers en plus de déguster du riz au soumbala 100% burkinabè auront droit à des prestations de belles factures.

Par Wend Kouni 


Articles similaires

Découvrez Dj Arafat dans un style rap. Pour les Potos ft Ariel Sheney

Afriyelba

La CAF ouvre une enquête sur le comportement des Camerounaises

Afriyelba

Bruno Genésio, entraîneur de Lyon: « En plus de ses qualités de foot, Bertrand est attachant et très plaisant »

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR