Afriyelba
A la Une Musique

MUSIQUE : « L’homme c’est l’homme » le nouveau message de D-oud la paix


 L’initiateur du groupe de rap emblématique Wemteng clan, Daouda Kabore alias D-oud la paix a présenté aux hommes de médias son tout premier album solo baptisé « l’homme c’est l’homme ». C’était dans la soirée du vendredi 14 décembre dernier au restaurant yelba dans une ambiance conviviale avec le soutien de ses collègues artistes comme sa majesté Askoy.

Le phénix ne meurt jamais il renait de ses cendres. Le fondateur du groupe Wemteng clan qui a révolutionné le rap au Burkina Faso en 2001 avec le titre « la vie est dure » ne lâche rien dans le monde musical. Son tout premier album est le fruit de plusieurs années de travail, depuis 2011. « L’homme c’est l’homme » est un album à texte, c’est-à-dire que l’artiste véhicule des messages forts dans son opus. Il est aussi « old school » avec des rythmiques posées qui laissent entendre le message. La galette musicale de D-oud la paix pèse treize titres qui sont entre autres, « Man tao tao » avec le conteur Kpg, « la vie est belle » avec Elisa Bastet et Yapa, « changer le monde » avec C-Money, « Naaba Wende » avec Busta Gaenga, « l’heure est grave », « pas de stress », « Yam Soaba ». Les titres sont chantés dans deux langues que sont le mooré et le français.

2 L’artiste a offert une belle prestation après la dédicace en compagnie de sa majesté Askoy

Avec son premier « Bébé » le Mc D-oud la paix veut montrer que l’homme c’est l’esprit pas la couleur. « Il y’a des noirs et des blancs qui sont intelligents. Tout comme il y’a des blancs et des noirs qui sont tarés. La couleur de peau ne fait pas le caractère d’un homme ». Dans la suite de ses propos le rappeur a confié aux hommes de médias que son objectif n’est pas de se faire de l’argent avec son album mais plutôt de faire passer son message auprès de ses frères et sœurs afin de soigner certaines laideurs de notre société comme l’ingratitude. Par ailleurs, il faut noter que « l’homme c’est l’homme » est une autoproduction. L’œuvre a été enregistrée grâce au soutien du studio Ouaga Jungle, de Camille Louvel, et Colin Thenenin. Après l’explication des différents titres et les jeux de questions réponses avec les journalistes, D-oud la paix s’est produit au restaurant Yelba avec trois de ses nouveaux morceaux dont le titre phare « l’homme c’est l’homme ». Il avait à ses côtés son jeune frère sa majesté Askoy qu’il encadre depuis des années.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Petit Denis:  »La drogue, c’est désormais du passé, un vieux souvenir »

Afriyelba

BURKINA FASO : Les Etalons volent au secours des sinistrés et….

Afriyelba

MUSIQUE : AMZY AU STADE, UN RENDEZ-VOUS HALLUCINANT.

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR