Recent Posts
a
24 October 2019

Ouaga digital show: on a débattu sur les défis et perspectives à l’ère du Digital des produits locaux

Partager
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages

Ce 21 juin, toujours dans le pavillon soleil levant du SIAO, le Ouaga Digital Show se poursuivait avec notamment un panel animé par Alexandre Al-Hassan Kabré fondateur et DG de EcoData et AgriData et Mme Lydie Zongo Sanon, Directrice de la promotion du Commerce Electronique au Ministère du Commerce,de l’Industrie et de l’Artisanat. A tour de rôle, ils ont brillamment éclairé les participants sur le thème La promotion des produits made in Burkina par le digital : défis et perspectives.

    

    La problématique de la promotion de la commercialisation des produits made in Burkina est d’actualité mais force est de constater qu’avec l’avènement du digital, cette problématique pourrait trouver des solutions idoines grâce à l’utilisation des outils digitaux. Le secteur commercial burkinabé est en plein essor et propose une gamme variée de produits et services. Ce secteur animé par une grande partie de la jeunesse pourrait être encore plus florissant avec l’ère du digital si la promotion des produit est faite  par des professionnels du numérique ou par les acteurs concernés eux-mêmes formés auparavant. On pourrait alors tout vendre ou tout acheter en ligne en toute sérénité quelque soit notre niveau d’alphabétisation. Par exemple, acheter ou vendre facilement des chaussures, des pagnes kôkô dunda, du riz de Bagré, du beurre de karité, des objets d’arts du SIAO, des condiments,…

Cependant, les produits proposés qui sont alimentaires doivent d’abord être soumis aux normes de qualités et d’hygiène exigées par les services comme le Laboratoire National de Santé Publique. Cela donnera non seulement plus de crédit à ces produit et évitera aussi à la population de s’empoisonner. C’est d’ailleurs l’inquiétude de Lydie Zongo Sanon, Directrice de la promotion du Commerce Electronique au Ministère du Commerce,de l’Industrie et de l’Artisanat qui estime que même si les produits locaux burkinabé sont généralement de bonne qualité, l’arbre ne devrait pas cacher la forêt. Il faudrait donc continuellement tendre vers l’amélioration ou la perfection de la qualité de nos produits.

Les problèmes liés à la commercialisation et à la promotion des produits locaux (made in Burkina) se situent aussi au niveau de l’accessibilité des emballages à moindres coûts et les difficultés liées à la transformation, la conservation, la transformation, la disponibilité des produits et à une bonne communication qui convaincrait davantage de marchés.

   Pour Alexandre Al-Hassan Kabré fondateur et DG de EcoData et AgriData, il ne faudrait pas s’apitoyer incessamment sur les difficultés liées à la promotion et à la commercialisation des produits made in Burkina ou from Burkina car notre force réside selon lui, du fait que nous sommes presque les derniers partout, alors on ne peut que toujours chercher à s’améliorer  pour s’imposer, imposer nos produits et imposer le Burkina Faso et il ne suffirait pas seulement d’être une référence de la vente en ligne mais de pouvoir aussi en profiter en terme de rémunération. Il a néanmoins insisté sur le changement de mentalité en appelant les commerciales à s’inspirer des bases même du marketing,( ce qui consiste à adapter son produit avec le marché qui lui conviendrait) et donner une communication promotionnelle du produit sur l’esprit plutôt que sur le visuel.

    L’existence au Burkina d’un département en charge de l’économie numérique et la création d’une direction exclusivement dédiée à la  promotion du commerce électronique avec un processus de digitalisation en cours dans l’administration publique initiée par le gouvernement jouera un rôle prépondérant dans le marketing commercial en ligne. Toutefois, des entreprises peuvent également concevoir leur propre site de promotion et de commerce en ligne afin de s’ouvrir au monde ou utiliser les sites de mise en relations d’affaires comme par exemple le site de l’Agence de la Promotion des Exportations du Burkina (APEX Burkina) qui fait la promotion digitale des produits made in Burkina.

On note que le panel a été modéré par le président de MSMC Family Boureima Maiga

                               Cheick-Oumar Ouédraogo


Partager
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR