Afriyelba
A la Une Musique

Sana Bob/Aristide Bancé: Destins croisés


Sana Bob/Aristide Bancé: Destins croisés

L’un est aujourd’hui l’un des artistes les plus adulé au Faso, l’autre l’est également dans le football. Respectivement Salif Sana dit Sana Bob et Aristide Bancé sont en train de vivre des moments passionnants de leur vie. Pourtant tout n’a pas été aussi rose comme on le pense à leur début. Personne ne vendait chère leur peau quand ils débutaient leur carrière respective. Ils ont été conspué, humilié, voir ridiculisé par moment. Mais grâce à leur opiniâtreté, ils ont réussi à enjamber toutes ses difficultés pour devenir aujourd’hui des véritables icônes.

C’est à Abidjan que Sana Bob a vraiment fait ses début dans la musique en intégrant dès sa tendre enfance, l’écurie du village Kiyi Mbock où il a d’abord commencé à danser. Parallèlement, Salif se faisait former par Rose Marie Guiraud et de fil en aiguille, il a commencé à composer dans l’anonymat ces chansons mais sans grands succès.

Conscient qu’il ne pourra pas véritablement faire une recherche approfondie dans la musique puisée du folklore burkinabè, l’homme du Sanmantenga dépose ses valises au Faso et, j’avoue qu’une longue traversée du désert s’en est suivi. Je vous épargne de toutes les anecdotes que nous avons lu, entendu et regarder.

Tout compte fais, Sana Bob a vraiment bavé, mais c’est lui seul qui croyait en lui et savait ce qu’il faisait. Tous ceux qui hier lui jetaient les pierres, le jettent des fleurs aujourd’hui. Son parcours est hallucinant en 18

ans d’intense carrière.

Son premier opus « Gloire » sortira en 1997, à Abidjan chez SHOWBIZ trois ans plus tard, c’est à dire en septembre 2000, il fait sortir «Réconciliation» enregistré également à Abidjan et il décide alors de le sortir simultanément au Burkina Faso pour amorcer son retour au bercail. En 2004, il propose le titre «Yelkayé» dans la compilation du «Gang Rebel du Faso ». puis en 2006 il fait sortir l’album «Dernière Chance». C’est finalement en 2009 qu’il crève véritablement l’audimat avec l’album « Béog yiinga » en Novembre 2010, il participe en France à la compilation « Ya foy » avec le « Shifumi temple » et la coalition intègre du Burkina.

Il participe également à une compilation en janvier 2010 baptisée “ les vrai PDG ”, initié par l’association OMD Afrique pour la prévention de la sécurité routière où figure mon confrère et ami Richard Tiene. Enfin « Notre Temps » son cinquième album de 12 titres voit le jour 8 août 2014.

Aujourd’hui Sana Bob ne passe plus inaperçu en public. Ces moindres apparition en public suscitent des « émeutes » . Son ascension serait loin d’être dissipée car le protégé de Kosta Thegawende a vraiment le vent en poupe. Voyez-vous, dès le mois d’avril, il s’envolera en Côte d’Ivoire pour participer à un grand festival de Reggae. En juillet, il attendu en Afrique centrale au Congo pour un gigantesque concert et en aout, ça sera au tour de l’Algérie de l’accueillir à Alger pour festival où il sera à l’honneur. Si cet artiste n’est le Kundé d’Or cette année, je change de profession!!

Parcours idem pour notre footballeur maison Aristide Bancé qui fait l’unanimité au Faso.Le sociétaire de HJK Helsinki en Allemagne vécu des moments tumultueux et palpitants dans la grande carrière footballistique.

Né en Cote d’Ivoire, Aristide Bancé a grandi dans la commune de Williams ville, où a joué dans le club de Daoukro avant de débarquer au Faso en 2002 – 2003. Il intègre le club Santos en faisant monter du même coup, ce club en 1ère division. En 2003 il est sélectionné à l’équipe nationale des jeunes ou il joue la coupe du monde. Il marque un but splendide de 35 mètres sur coup franc et obtient son premier contrat à l’étranger dans le club de Lokeren en Belgique.

Depuis lors, il a joué pour plusieurs clubs en Asie et en Europe. Sa meilleure saison reste celle de 2009 en 1ère division de la Bundesliga où il avait marqué environ 14 buts. C’est le joueur burkinabè qui a marqué le plus grand nombre de but en une saison dans les plus grands des 5 championnats du monde. Je me souviens qu’il avait refusé de jouer à la CAN 2010, car frustré par tout ce qui se passait en équipe nationale avec le coach Paolo Duarté à l’époque Il est revenu comme remplaçant en 2012 à la CAN. La belle histoire est que Paul Pût était le 1er entraîneur de Bancé quand il signait son 1er contrat en Europe…

Après la débâcle des Etalons à cette CAN qui se déroule en ce moment, il est pratiquement la seule star du ballon actuellement qui peut circuler en toute quiétude. Sa moindre apparition publique draine des foules sur son passage. Pourtant, il lui aussi été conspué, ridiculiser dans tous les sens mais grâce à sa persévérance, il a su imposer sa marque!
Crois en toi et à tes convictions, tu iras loin!
Jabbar!


Articles similaires

NABI: Après 10 ans passés aux USA, il revient avec un ambitieux projet musical

Afriyelba

FRANCE: L’artiste Jahkasa rend hommage au Faso à travers une nuit

Afriyelba

Grande Tombola CANAL+ Burkina: Une villa de plus de 15 millions de F CFA mis en jeu

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR