Afriyelba
A la Une Société

SIFO: Le mérite et le talent des femmes battantes ont été reconnus


La 1ère édition du Salon international de la femme de Ouagadougou (SIFO) a reformé ses portes, le dimanche 7 mai 2017. Ce Salon initié par Céline Yelli Attié a été marqué par plusieurs évènements dont la soirée gala qui a permis de reconnaître le mérite et le talent de la Femme à travers des trophées « spatules » remis à une dizaine (17) de lauréates.

Difficile pour les lauréates de cacher leur joie en cette fin de soirée gala, le 5 mai au SIAO. Et à juste raison: leurs efforts de travail de « femmes battantes » ont été reconnus et récompensés au Salon international de la Femme de Ouagadougou (SIFO). Au total, 17 lauréates ont été repérées par le jury et distinguées dans plusieurs domaines dans lesquels elles se sont investies avec un succès qui force l’admiration (lire encadré). Ces lauréates ont reçu des attestations, des trophées « spatules » et d’autres lauriers dont elles mesurent la portée.  « Je suis très contente au point que je ne peux pas parler. Je ne m’y attendais. J’ai eu des prix mais pas comme celui-là. Je suis fière car ce que j’ai fait comme activité mérite ce prix » a reconnu Georgette Benao, présidente de l’association Wendwaogo à Koudougou.

Cette lauréate dans la catégorie «spatule de l’excellence-association et groupement féminin» a reçu 300 000 FCA en plus de l’attestation et du trophée. Elle excelle dans la transformation des produits forestiers non ligneux et dans l’invention des emballages pour éliminer les sachets plastiques.

Les invités et autorités ont très bien apprécié la soirée

Quant à Sita Soulama/Rebecca qui s’est lancée dans le domaine du placement du personnel, elle a été sacrée meilleure éducatrice en remportant le trophée de la spatule de l’excellence-éducatrice. Son combat consiste, a-t-elle expliqué, à professionnaliser l’assistance à domicile, c’est-à-dire, les aides domestiques : « Dans le placement, je mets l’accent sur la formation et l’éducation des aide-domestiques afin qu’elles puissent bien faire leur travail à domicile ».

Assita Kanko est également une femme battante et engagée. Depuis la Belgique où elle réside, cette femme politique originaire du Burkina Faso travaille dans le privé. Ecrivain, auteur de 2 livres sur les droits des femmes, elle est élue comme conseillère à Bruxelles. Dans tout ce qu’elle fait, il y a « un fil rouge qui est l’émancipation de la femme », de l’individu. Ce n’est donc pas surprenant, contrairement à ce qu’elle a dit, qu’elle reçoive la «spatule d’honneur». « J’ai été surprise et ravie de recevoir ce trophée pour une initiative (ndlr : le SIFO) que je soutiens profondément et que j’ai envie de suivre. Le SIFO est quelque chose qui a été concrétisé, qui a permis de faire le début d’un écosystème pour les femmes et les hommes. Cela doit continuer car permettre à ce monde de faire de petits changements qui deviennent des grands changements demain. C’est ce qui est nécessaire pour faire avancer les femmes et la société ».

« Une femme, un métier »

Cette conviction de Mme Kanko est partagée par Yelli Céline Attié/Kam qui eu le courage d’initier le SIFO. A l’heure du bilan, les motifs de satisfaction ne manquent pas car l’évènement a permis de passer en revue, les préoccupations et la contribution de la femme dans le développement. « Toute chose qui permet de prendre en compte la femme comme actrice incontournable dans le processus du développement du pays» a confié Mme Attié qui nourrit l’espoir que le SIFO restera un cadre de valorisation de la Femme et un tremplin pour son émancipation. Concernant le choix de la spatule comme trophée, celle-ci a rappelé que cet ustensile de cuisine sacré pour les femmes africaines est le symbole de leur lutte quotidienne. « Dans les taches quotidiennes, les hommes peuvent faire la vaisselle, repasser, préparer le riz, etc. Mais rarement, ils prendront la spatule pour faire le tô. Le SIFO a choisi la spatule pour magnifier nos braves sœurs, épouses et mères. Et les trophées spatules sont des prix qui distinguent à la fois, les femmes, les associations et groupements féminins les plus méritants qui par leurs efforts, impactent considérablement sur les différentes secteurs d’activités avec  l’objectif de les inciter à persévérer et à contribuer au développement du Burkina Faso» a expliqué la promotrice du SIFO. Au sujet du concept phare du salon à savoir : « une femme, un métier », il vise permettre, selon Mme Attié, à chaque femme d’avoir un métier et bénéficier d’une autonomisation financière pour participer au développement. Si une femme est financièrement autonome, elle apporte plus dans son foyer et dans son pays. Dès lors, elle s’épanouit et contribue à l’épanouissement des autres femmes et de ses enfants. Ainsi, il s’agit, à travers le concept, de permettre, selon Céline Attié, aux femmes qui veulent se battre, de les canaliser avec les structures financières pour connaître les procédures d’octroi de crédit afin qu’elles en bénéficient pour réaliser quelque chose dans leur vie.

Saïdou Zoromé

Encadré : liste des lauréates

  1. Spatule de l’excellence-créativité : Martine Somé
  2. Spatule de l’excellence-chef d’entreprise : Simone Zoundi de la SODEPAL
  3. Spatule de l’excellence-art et littérature : Sophie KAM Aïdi
  4. Spatule de l’excellence-Services : Aminata Sankara
  5. Spatule de l’excellence-Santé : Mme Ziba de l’AFAC
  6. Spatule de l’excellence-cinéma : Apolline Traoré
  7. Spatule de l’excellence meilleure étudiante de l’année : Mlle Laeticia Guibila
  8. Spatule de l’excellence-éducatrice : Sita Soulama Rebecca
  9. Spatule de l’excellence-protection de l’environnement : Sophie SEDGO
  10. Spatule de l’excellence-Association et groupement féminin : Georgette Benao de l’Association Wendwaogo de Koudougou
  11. Spatule de l’excellence-Diaspora Mme Zoundi/Yao(Quick Cash)
  12. Spatule Dounan-association de l’étranger : AJED (Association des Jeunes pour l’Emploi et le Développement)
  13. Spatule de l’excellence- chef d’entreprise de l’étranger : Mme KANOUTE
  14. Spatule de l’excellence femme de l’année : Antoinette COMPAORE
  15. Spatule d’honneur : Ministère de l’économie, des Finances et du développement
  16. Spatule d’honneur : Ministère de la femme, de la Solidarité nationale et de la famille

17- Spatule d’honneur : Assita KANKO

Saidou Zorome

 


Articles similaires

Burkina Golden Blog 2019: Valérie Sawadogo, grande lauréate

Afriyelba

1ER CASEM DU MCAT 11 recommandations pour le déploiement de la SNCT

Afriyelba

KUNDE 2015: L’or est revenu à sana Bob

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR