4 August 2020

SOKO FESTIVAL : c’est parti pour l’édition 2020

Partager
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    47
    Partages

Annoncé il y a de cela quelques jours de celà, la 5ème édition du SOKO festival 2020 a ouvert ses portes ce jeudi 9 janvier à l’Institut français de Ouagadougou. Le ministre burkinabè de la Culture des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango  a pris part à l’ouverture officielle du festival aux côtés du Directeur de l’Institut, Patrick Hegguel qui « est très honoré de recevoir ce festival dans son Institut » et de l’ambassadeur de la Belgique au Burkina Faso, Lieven De La Marche.

Les festivaliers ont par leur présence marqué leur intérêt à l’évènement qui va leur permettre de passer de bons moments

« Dans le sang de chacun d’entre nous, il y a une musique qui rythme le cœur et la beauté du monde, dansez la! «  » tels ont été les propos du parrain de la 5ème édition du SOKO Festival, Etienne Minougou, rapportés par son représentant Aristide Tarnagda, Directeur des «RECREATRALES  » à l’ouverture du festival ce 9 janvier à l’Institut français de Ouagadougou. Empêché, Etienne Minougou a fait transmettre « ses regrets » et ses encouragements aux organisateurs, Ibrahim Keïta, le Directeur du Festival et son équipe. Mais il a rassuré qu’il  prendra le festival en cours. Le Directeur de l’Institut français, Patrick Hegguel, à sa prise de parole, s’est dit enchanté d’accueillir SOKO FESTIVAL dans son Institut. «  C’est un festival sur lequel nous travaillons ensemble depuis trois ans avec des partenaires en France qui, malheureusement, ne sont pas là ce soir mais qui sont avec nous de cœur. Ce n’est pas un festival qui nous donne seulement le plaisir de voir des artistes sur scène mais il permet aussi à des artistes d’être accompagnés dans leurs carrières afin de pouvoir travailler même au-delà du festival. Cette année encore on a mis un petit jury qui permettra à deux groupes, issus des dix-sept  programmés, de jouer en France dans l’un des plus grands festivals appelé FIMU, Festival international de musique universitaire, à Belfort. Cela sera précédé d’une résidence de travail pour améliorer leur qualité de jeux. Aussi ces groupes pourront faire une petite tournée de six dates en région Bourgogne. Voilà tout l’intérêt de ce Festival », a précisé le Directeur de l’IF.

Le ministre de la culture des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango a salué et félicité l’initiative du festival

Monsieur Hegguel n’a pas omis de saluer au passage le courage du Directeur du Festival, Ibrahim Keïta qui, selon lui, a beaucoup investi de ses moyens et de son temps pour faire démarrer ce Festival afin de lui donner sa forme actuelle « qui devient de plus en plus intéressante ». Il a par, ailleurs rappelé, la nécessité de garder « ce ciment de vivre des émotions ensemble, des moments de communion laïque autour du plaisir de partager une exposition, un film, une pièce de théâtre et de la musique ».

Le Directeur de l’institut français de Ouagadougou s’est dit très heureux de recevoir le festival dans son institut

Le Directeur du Festival a, quant à lui remercié l’ensemble des partenaires qui ne cessent d’accompagner ce Festival depuis maintenant 5 ans. Il s’est réjoui d’être là ce soir-là « malgré toutes les difficultés qu’ils ont rencontré » dans l’organisation de cette 5ème édition. « La 5ème édition c’est celle de la confirmation et on est sûr d’être là à la 20ème», a rassuré M. Keïta. Aujourdh’ui 10 janvier s’ouvrira le village du festival qui est situé à Tampouy dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou précisément en face du lycée municipal. Restés connectés sur

Le directeur du festival, Ibrahim Keita a foi que SOKO FESRIVAL ira jusqu’à la 20èm édition et plus

C’est sur les mots de soutien du ministre de la Culture, des arts et du tourisme, qui n’a pas regretté d’être présent à cette cérémonie d’ouverture que s’est ouverte l’édition 2020 de Soko Festival. Les discours ont par la suite fait place aux prestations d’artistes. Pour cette première soirée c’est  Kouwelougou Baléribié, un groupe de femmes aux voix d’or qui a été la première . La soirée s’est poursuivie avec d’autres artistes comme Massa Deme, Eunice Goulà, Mawndoé et le groupe AMA qui ont tenu les mélomanes en haleine. Pour le ministre grâce à « des jeunes comme vous » les voies de l’espérance sont encore tracées «  dans un pays où on pense que tout est terni. Et je crois que j’ai eu raison d’être là », s’est-t-il réjoui. Aujourdh’ui 10 janvier s’ouvrira le village du festival qui est situé à Tampouy dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou précisément en face du lycée municipal. Restez connectés sur Afriyelba, partenaire média pour vivre cette édition 2020 du SOKO Festival

Abatidan Casimir Nassara


Partager
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    47
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR