Recent Posts
a
18 November 2018

2ème EDITION DU SIPAO: Rendez-vous du 1er au 09 décembre prochain

Le comité d’organisation du Salon international du prêt-à-porter artisanal de Ouagadougou (SIPAO) avec, à sa tête, son promoteur, Idé Mava, était face à la presse le 25 octobre 2018. Objectif : communiquer autour de l’événement dont la deuxième édition se tiendra du 1er au 9 décembre 2018 à la Place de la Nation à Ouagadougou sous le thème : « Quel prix et quelles qualités pour des prêt-à-porter compétitifs? ». Cette rencontre avec la presse a connu la participation de nombreux stylistes, créateurs de mode et mannequins.

Les créateurs de mode africains ont un marché très réduit. La demande en terme de prêt-à-porter est très faible et nombreux sont ceux qui estiment que leurs produits ne sont pas à la portée des bourses moyennes. C’est de ce constat qu’est né le Salon international du prêt-à-porter artisanal de Ouagadougou (SIPAO), une idée du créateur Idé Mava. Ce Salon tient, cette année, sa deuxième édition  sous le thème : « Quel prix et quelles qualités pour des prêt-à-porter compétitifs ?». En prélude à cette deuxième édition, les organisateurs ont rencontré les hommes et femmes de médias le 25 octobre dernier, pour en parler. En effet, du 1er au 9 décembre 2018, créateurs de mode, mannequins, fabricants de matériel de réalisation, agences de mannequinat, écoles de couture, experts du textiles, distributeurs de fils et de produits finis, partenaires financiers et institutionnels, industries du textile, etc. se retrouveront à la Place de la Nation de Ouagadougou pour exposer et vendre leur savoir et savoir-faire et mieux se faire connaître du public.

Idé Mava, le concepteur du SIPAO

Le SIPAO se veut un événement annuel créé en vue de promouvoir le prêt-à-porter artisanal, encourager la création et la commercialisation du prêt-à-porter artisanal et améliorer les conditions sociales des acteurs de la mode. Il est né pour faire passer le créateur et la créatrice de mode de l’état passif à l’état actif. Il est né pour faire du domaine de la mode une véritable industrie en Afrique, pour proposer aux Burkinabè et aux Africains des produits à la portée de leurs bourses. En créant le SIPAO, les créateurs burkinabè ne veulent plus attendre que tout nous vienne d’Europe et d’Asie pour inonder nos marchés et emporter une grosse partie des retombées financières. Ils veulent par contre, employer désormais une jeunesse compétente qui, pourtant, chôme. Ils veulent concevoir avec leur savoir-faire, créer avec les matières locales, habiller leurs compatriotes avec des chefs-d ’œuvres défiant toute concurrence. Le Salon se veut une perche tendue à tous les créateurs de mode africains, une invite aux gros distributeurs d’effets de mode et à tous les consommateurs à venir découvrir les créations africaines.

Le SIPAO 2018, c’est un programme alléchant avec des défilés de mode, des rencontres professionnelles et une compétition de la « plus belle étoffe tissée du Faso Dan Fani ». Cette édition connaîtra des innovations au nombre desquelles : la mise en place d’une commission pour la sélection des tenues qui seront présentées au défilé fermé. L’autre innovation sera l’érection d’un stand « Découverte de nouveaux talents » pour l’exposition des créations de dix talents inconnus sélectionnés selon des critères précis. Des pays invités comme la Côte d’Ivoire et le Niger seront présents à cette édition.

Christine SAWADOGO

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR