Afriyelba
A la Une Cinéma Culture Musique Société

Les festival Alimenterre, un évènement atypique avec en ligne de mire l’autosuffisance alimentaire se tient du 8 au 11 novembre 2023.


La deuxième édition du festival Alimenterre a ouvert ses portes ce mercredi 8 novembre 2023 au palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre Guinguané à Ouagadougou. Durant 4 jours, cet évènement singulier initié par l’ONG SOS Faim désormais appelé Humundi en collaboration avec Semfilms proposera des films suivis de débats, des ateliers, une rue marchande et un concert chaque soir. L’objectif de ce festival est d’apporter un changement positif dans le domaine de l’agriculture et de l’agroécologie et le thème de cette deuxième édition est  »Quelle alternative pour des systèmes alimentaires durables à l’échelle locale et mondiale  ».

Alimata Sawadogo directrice pays de Humundi.

Alimenterre est un festival dédié à l’agriculture et vise à promouvoir des solutions alternatives au méthodes actuelles et un modèle agricole plus équitable et plus respectueux de l’environnement et de l’agroécologie. «Nous le voulons comme un cadre pour faire la promotion de la souveraineté alimentaire et pour parler de l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso. Il est temps de nous prendre en charge par nos pratiques et méthodes culturales », a confié Alimata Sawadogo, directrice pays de Humundi.

Ils étaient nombreux à la cérémonie de lancement de la deuxième édition du festival Alimenterre.

Cet évènement se veut un cadre de sensibilisation des populations sur les enjeux de l’agriculture paysanne tout en les informant sur les pistes d’actions vers des systèmes agricoles et communautaire plus juste et plus durable. Un autre objectif du festival est de mettre en exergue les alternatives existantes au système agroalimentaire dominant. «On estime que 30% de notre impact environnemental global est lié à la façon dont nous nous alimentons. Avec notre réseau mondial de 70 partenaires, nous soutenons la transition agroécologique des communautés afin de garantir leur autonomie économique et alimentaire. Notre priorité est de garantir à tous un accès équitable à une alimentation saine et durable tout en préservant notre planète pour les générations futures. La transition alimentaire n’est plus une option,elle s’impose à nous comme une solution salvatrice pour l’humanité toute entière » a ajouté Alimata Sawadogo.

Alfred Sawadogo, parrain de la deuxième édition du festival Alimenterre

La deuxième édition du festival alimentaire propose une sélection de films documentaires qui traite des conséquences des systèmes alimentaires mondialisés et des alternatives pour une pratique d’une agriculture plus saine et durable. Ces projection seront accompagnées de débats et des rencontres avec des experts, des agriculteurs autour de l’agroécologie, l’agriculture familiale, la souveraineté alimentaire, la protection de l’environnement, etc. Une rue marchande proposera des produits locaux. Le festival Alimentaire c’est également un concert géant chaque soir sur le site du festival. Alfred Sawadogo, président de SOS Sahel,parrain de la deuxième édition du festival Alimenterre estime que l’agriculture a deux beaux jours devant elle. «Quand la crise sécuritaire prendra fin, notre agriculture nourrira les 20 millions d’hommes de ce pays et nous reviendrons sur le marché régional le surplus. Nous proposerons de ces immenses rizières et le Burkina lèvera fièrement la tête pour dire que nous assurons l’alimentation de nos enfants et les famines, les disettes et les pénuries de cette guerre du devoir ne seront bientôt que des légendes des vielles » a affirmé Alfred Sawadogo. Pour y arriver il faudra sauvegarder l’agriculture familiale et associer le bétail pour produire l’engrais organique naturel. Toujours selon le parrain «Le sol étant un milieu vivant, il faut entretenir cette vie par la fumure organique pour assurer leur survie. On aura des productions bio de qualité et une alimentation humaine de qualité».

La visite guidée des stands par les officiels.

Notons que l’iniatteur de ce festival a annoncé en marge à la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition son changement de nom. Appelé SOS faim depuis sa création en 1964, la nouvelle appellation est Humundi. Humundi est la contraction de Humain et Mundi. Ce nom symbolise le profond lien de l’ONG à la terre, à l’humanité et l’engagement en faveur des droits humains. La vision de Humundi est de promouvoir et d’accompagner la transition agroécologique pour construire des Systèmes alimentaires durables (SAD).
Vous êtes attendus jusqu’au 11 novembre au palais de la jeunesse et la culture Jean Pierre Guinguané pour la deuxième édition du festival Alimenterre.

Par Wend Kouni


Articles similaires

Panel du CERAV: un festival de film pour servir le développement du cinéma africain

Afriyelba

Cinéma: L’inspecteur Roch vous présente le film « Sacrifice »

Afriyelba

Brand New: Floby- Today na today (clip officiel)

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR