Afriyelba
A la Une Société

5ème EDITION DE LA FIMO: La question qualité au menu de la foire


La 5ème édition de la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou (FIMO) a ouvert ses portes ce vendredi 25 octobre 2019 au pavillon du soleil levant du SIAO. Présidée par le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, cette édition a pour parrain le président de la Chambre de commerce du Burkina Faso.

« Qualité dans la transformation agroalimentaire et exigences du marché international ». C’est sous ce thème que se tient, du 25 octobre au 03 novembre 2019 à Ouagadougou, au pavillon Soleil levant du SIAO, la 5ème édition de la FIMO. Son objectif est de promouvoir et développer les échanges commerciaux entre les pays participants en leur offrant un cadre de rencontres et d’expression multisectorielle. Organisée par l’Agence pour la Promotion des Exportations du Burkina Faso (APEX-Burkina) conjointement avec le Ministère en charge du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, cette édition est placée sous la présidence du ministre Harouna Kaboré et sous le parrainage du président de la Chambre de commerce du Burkina Faso. Cette année, c’est la Chine qui est le  pays invité d’honneur. Quinze pays au total sont représentés à cette FIMO dont le Bénin, le Cameroun, le Ghana, la Côte d’Ivoire, la Guinée, Madagascar, le Maroc, la Tunisie, le Pakistan, le Niger, le Nigéria, le Togo, le Burkina Faso.

Le ministre Harouna Kaboré coupant le ruban donnant ainsi le top départ de l’édition 2019 de la FIMO

Pour le ministre Kaboré, la FIMO relève de la volonté et la détermination du Président du Faso et du gouvernement à donner un nouvel élan à l’épanouissement économique en général et à la transformation agroalimentaire en particulier. De son avis, les exportations constituent des sources de devises pour le pays. Il a noté que la transformation agroalimentaire est en plein essor ces dernières années, encouragée et soutenue par les premiers responsables du pays. Cependant, ses acteurs connaissent toujours des difficultés pour mettre sur le marché des produits de bonne qualité d’où l’importance du thème pour l’accès des produits burkinabè au marché international. Un thème qui évoque, selon Harouna Kaboré, la responsabilité des uns et des autres dans la promotion et dans la protection des produits de l’agroalimentaire. Aussi, son département lance une invite à tous les acteurs et partenaires à faire de la transformation un véritable levier du développement.

Plusieurs articles sont à découvrir au cours de cette foire

Le parrain de cette édition par la voix de son représentant, pense lui, qu’il est important de faire de la FIMO un cadre de réflexion sur la croissance des exportations. La Chine, pays invité d’honneur, était représentée par une importante délégation à la cérémonie d’ouverture. Prenant la parole, le chargé d’affaires de l’ambassade de la Chine, représentant l’ambassadeur n’a pas manqué de féliciter les organisateurs de la foire. Il a laissé entendre que l’APEX-Burkina  se veut un espoir d’émergence des producteurs africains. Aussi son pays va-t-il profiter de l’occasion pour renforcer la coopération gagnant-gagnant avec le pays des Hommes intègres. Le chargé d’affaires a par ailleurs souligné que les exportations burkinabè en Chine ont connu une hausse ces dernières années.

La mission principale de l’APEX-Burkina, structure organisatrice de la FIMO, est de promouvoir et de développer les échanges commerciaux entre le Burkina Faso et les autres pays à travers la recherche de marchés porteurs et le positionnement stratégique des produits d’exportation sur ces marchés.

Christine SAWADOGO (Collaboratrice)


Articles similaires

Affaire Serge Beynaud contre son danseur BB Kéro/ Voici la vérité !

Afriyelba

Finale Miss Burkina: Les tickets sont disponibles

Afriyelba

Mod’Afrik 2018: Promesse tenue malgré les difficultés rencontrées par les organisateurs

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR