Afriyelba
A la Une Musique

ABB : GRIN BLOGGEURS : Walib Bara explique le fonctionnement du BBDA


Le samedi 15 décembre dernier, le directeur général du bureau burkinabé du droit d’auteur, (BBDA) Walib Bara a été accueilli au siège de l’association des bloggeurs du Burkina(ABB) pour expliquer le fonctionnement de son service. Il  avait en face de lui la présidente de l’ABB, Bassératou Kindo et une poignée de bloggeurs, d’artistes et de journalistes.

« Le BBDA est en relecture de ses textes. Les nouvelles lois prendront en compte le numérique. Les concerts qui sont diffusés en direct sur les réseaux sociaux sont une forme de communication publique. Indépendamment des organisateurs de spectacles qui payent déjà des droits, les personnes qui font les directs payeront aussi des redevances ». Cette déclaration du directeur général du BBDA a étonné plus d’une personne le samedi dernier au siège de l’ABB. Tout au long de son intervention Walib Bara a présenté de fond en comble son institution qui a été créé en 1985 et rattachée au ministère de l’économie des finances et du développement et au département de la culture des arts et du tourisme.

Les bloggueurs n’ont pas tari de questions à l’endroit du DG du BBDA

Il a confié aux bloggeurs que la mission principale du BBDA est de protéger les œuvres de l’esprit (musique, artisanat, la littérature etc.). Par la suite le premier responsable du BBDA a laissé entendre que le véritable problème que son service rencontre est la faiblesse de la culture du droit d’auteur au Burkina Faso. « Le droit d’auteur n’est ni une taxe ni un impôt, il est juste une contribution à la bonne marche des œuvres de l’esprit. » dit-il avant de rappeler que le bbda a amélioré sa gouvernance avec la mise en place de son assemblée générale composé à 70% d artistes . Selon lui plusieurs propriétaires d’espaces publics (maquis, station-service, restaurant) exploitent publiquement des œuvres artistiques mais sont hostiles aux redevances que les agents du BBDA réclament.

A la fin de la causerie, le DG du BBDA et les bloggueurs ont posé en famille pour la postérité

Dans la suite de ses propos Walib Bara s’est dit convaincu qu’ensemble, les Burkinabè peuvent transformer les réseaux sociaux comme Facebook en de véritables outils pédagogiques pour le développement du pays. Il a affirmé qu’il attend de l’ABB un véritable travail de sensibilisation des populations, via les médias sociaux notamment, afin qu’ils assimilent la culture du droit auteur. En clair, il a souhaité que les bloggeurs soient des ambassadeurs du BBDA. Pour terminer, le premier responsable de la maison des créateurs s’est réjoui car malgré le climat délétère (morosité économique, situation sécuritaire, faiblesse de la culture du droit d auteur), le BBDA a atteint des résultats inédits au regard des droits perçus par les artistes

Bassératou Kindo présidente de l’ABB a déclaré que son association s’engage à accompagner le BBDA dans la production de contenus afin de le faire connaitre davantage par les Burkinabè. L’ABB par la voix de sa présidente compte aussi montrer aux yeux de tous l’importance du BBDA dans la gouvernance culturelle.

Sougrinoma Ismaël GANSORE.


Articles similaires

5ème édition du PRIMUD: la liste des nominés annoncée pour ce 13 septembre

Afriyelba

L’Afrique du Sud pleure Hugh Masekela

Afriyelba

CONCERT DE MAGIC SYSTEM A OUAGADOUGOU: CANAL+Burkina honore ses clients VIP

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR