Recent Posts
a
20 September 2018

AGENCE MEA : Vers une professionnalisation du mannequinat au Faso

Les mannequins Oumou Compaoré Oum’C et Mariam Thiam alias Mathi ont lancé dans la nuit du 7 septembre 2018 à Palace Hotel leur nouvelle agence de mannequinat et de communication baptisée Models and Events Agency en Abrégé MEA. La leitmotiv de cette nouvelle agence est de redorer le blason des mannequins dans le secteur de la culture Burkinabé. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, Co-parrain et du président de l’association des agences promoteurs de mode au Benin, John Médard, invité d’honneur.

La conception, la concrétisation et la maturation de l’agence Models and Events Agency a duré neuf bon mois. Neuf mois durant lesquels 33 mannequins ont été formés, selon les explications de Oumou Compaoré alias Oum’c co-fondatrice de cette agence avec Mariam thiam dit Mathi. Dès l’entame de son propos à la soirée de lancement,  elle  a exprimé toute sa fierté de matérialiser l’aboutissement de ce qui n’était qu’un simple projet il ya de cela neuf mois. Elle a poursuivi en indiquant que les embuches et les doutes qu’elles ont rencontré dans la réalisation de leur projet n’ont pas eu raison de leur détermination.

C’est devant un public acquis que l’agence MEA a été lancé à Palace hôtel

« Si nous avons tenu bon, c’est parce que convaincues nous sommes, de la justesse de la vision que nous poursuivons. Celle de rehausser et valoriser l’image et la place du mannequin dans le secteur de la culture Burkinabè. » A-t-elle confié. Mariam Thiam dit Mathi l’autre co-fondatrice, a,  pour sa part,  affirmé qu’après plusieurs années de mannequinat sur des dizaines de podiums tant nationaux qu’internationaux, elle et son associée Oum’C ont pris conscience de la nécessité de contribuer au développement de cette partie de la culture Burkinabé, nonobstant tous les préjugés qui l’entourent. Elle a déclaré par la suite que l’agence MEA se donne pour mission d’assurer à quiconque qui désir un service innovant et de qualité, à travers une offre singulière de mannequins, d’hôtesses professionnelles, ainsi qu’une équipe de communicateurs efficaces et percutants.

Mathi (en vert) et Oum’C (cheveux coupés) veulent valoriser le mannequinat au Burkina Faso

Mariam Thiam a terminé son allocution en souhaitant l’adoption d’un statut de mannequin avec la complicité de leurs devanciers et l’accompagnement du ministre de la femme de la solidarité nationale et de la famille, Laurence Marechal Ilboudo patronne de la cérémonie, afin que ces acteurs et actrices de mode puissent vivre dignement de leur métier. Le ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kabore a rassuré les initiatrices de l’agence MEA de son accompagnement dans leur lutte qui consiste à assurer un statut social respectable aux mannequins.

Le ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat promet d’accompagner la nouvelle agence

L’invité d’honneur de la soirée, John Medard président de l’association des agences-promoteurs de modes au Bénin n’a pas caché sa satisfaction de voir cette nouvelle agence sortir des starting blocks pour insuffler un souffle nouveau au mannequinat Burkinabé et Africain. Par ailleurs, il faut noter que la cérémonie a pris fin avec une remise d’attestations aux 33 mannequins qui ont pris part à la formation durant les neuf mois.

John Médard a salué à sa juste valeur le courage des initiatrices de l’agence MEA

Sougrinoma Ismael GANSORE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR