Afriyelba
A la Une

« BOUCHE B » DE SMARTY: Voici le texte de la chanson


BOUCHE B

Intro :
Smarty ! nouvelle façon de chercher des problèmes. Rigth !!! ( rire)

1er couplet :

La charité bien ordonnée /
Commence par la qualité de savoir se donner /
Une conduite selon ce qu’on dénonçait hier /
Des ébullitions qui se prononcèrent dans nos prières /

Ils étaient ‘’un’’ la veille dans l’écho /
Firent bouger les masses comme face à Ses Seko /
Jeunesse aux poings endurcis par les mots /
Entends-tu le chaos dans la savane de Yamoussokro /

Mais, le fou voit le bouclier se percer /
Depuis que les loups marchent en rang dispersé /
A trop fêter la joie de s’être vengé /
L’on oublie très vite qu’un berger reste un berger /

Qu’est ce qui change si face au bâton /
Les fesses du mouton ont gardé la même position /
Hum, plus rien ne sera comme avant /
En un an on veut que le CNT fasse plus que 27ans /

refrain
La politique est comme un suppositoire /
Quand on n’y connait rien on reste bouche B /
Donc, au risque de te faire avoir /
Tu gardes ton… et ta bouche bien fermée /
Conseil national de la transition / attention car à trop jouer le père noël /
On voudra tous / arracher des cadeaux / oubliant la réalité du pays réel /

2 eme couplet:

Si la victoire est la force, on a relevé le faible dans la défaite /
C’est que le fort, qu’on a défait hier, assume son échec et n’a pas honte de baisser la tête /

Le fort d’hier devrait faire profil bas /
L’histoire est un fœtus têtu qu’on n’avorte pas /
Et le vainqueur devra garder en mémoire /
Que le boucher peut finir le mouton de l’abattoir /

C’est le silence à l’hémicycle /
Depuis que les chérifs voient des scies dans le même cycle /
D’un honorable honoraire salariale /
J’ai ouïe dire que la masse à partager était colossale /

C’est la rue au moindre battement de cils /
Entre dicta militaire et la logique des sociétés civiles /
Et quand échappent de nos mains les cornes du taureau /
On finit exilé sous la protection de notre Mogho Naba /

refrain
La politique est comme un suppositoire /
Quand on n’y connait rien on reste bouche B/
Donc, au risque de te faire avoir /
Tu garde ton…et ta bouche bien fermée /
Conseil national de la transition /
attention car à trop jouer le père noël /
On voudra tous arracher des cadeaux oubliant la réalité du pays réel /

3ème couplet:

Les calculs devenus art mathématique/ d’une thématique /
Où tout le monde se voit président de la République /
Manipulations, trahisons et coups bas /
D’un bal poussière où le politique refait son djandjoba /

La jeunesse est-elle atteinte d’amnésie /
Juste à la recherche du nouveau berger aux nouvelles poésies /
A trop ignorer les lampions du danger /
L’on oublie très vite qu’un berger reste un berger /

En attendant ce que nous tous on redoute /
Etre ministre ou DG se décide via Facebook /
En attendant les contestations des urnes /
Les victimes du trente ne font plus tellement la une /

Allons seulement nous chantent les sentinelles /
ET fermons nos yeux sur les coups durs de la sonabel /
Fumons l’herbe avant de la brouter m’a dit un mouton /
Mais qui suis-je pour parler au nom de 16 millions /

Refrain
La politique est comme un suppositoire /
Quand on n’y connait rien on reste bouche B /
Donc, au risque de te faire avoir /
Tu gardes ton… et ta bouche bien fermée /
Conseil national de la transition /
attention car à trop jouer le père noël /
On voudra tous arracher des cadeaux oubliant la réalité du pays réel /

FIN

voici le son


Articles similaires

Côte d’Ivoire : Voilà ce qui explique le silence de Tiken Jah face à la crise ivoirienne

Afriyelba

Ma copine a avorté mais je suis toujours fou d’elle. Que faire ?

Afriyelba

CANAL+ Burkina: La boutique Store Gounghin est prête à vous accueillir

Afriyelba

1 comment

Alassane Ouédraogo Août 25, 2017 at 18 h 57 min

salut comment cava? j’adore cette chanson et c’est vraiment l’æuvre d’un vrai burkinabé.

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR