Recent Posts
a
19 August 2019

Bruno Genésio, entraîneur de Lyon: « En plus de ses qualités de foot, Bertrand est attachant et très plaisant »

Partager
  • 623
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    623
    Partages

En séjour à Lyon, nous avons rencontré le coach de l’Olympique lyonnais Bruno Génésio dans la matinée d’hier 5 février. C’est de façon relaxe et très joviale qu’il nous a reçu dans son bureau après l’entrainement du jour pour répondre à nos questions. Des questions qui ont tourné autour de la victoire de son équipe  contre le PSG, de l’attaquant burkinabè Bertrand Traoré, du match contre le Barça en ligue des champions, du renouvellement de son contrat et de bien d’autres sujets. Au sujet de Berto, il dira qu’en « plus de ses qualités de football, il est quelqu’un d’attachant et de très plaisant ». Lisez

Afriyelba : Comment vous sentez-vous au lendemain d’une victoire contre le PSG ?

Bruno Génésio : Après une victoire, on se sent toujours bien parce que c’est l’essence de notre métier. Celle contre le PSG est encore plus valorisante et gratifiante parce que l’équipe n’avait jusque là concédé que deux matches nuls et surtout parce qu’on a fait un match très plein.

Avant le match,  étiez-vous convaincu de cette victoire ?

Oui, j’étais convaincu qu’on allait battre le PSG parce que mon équipe est composée de très bons joueurs qui répondent très présents dans les grands matchs. Et comme là, c’était un grand rendez-vous, je savais que mes joueurs m’arracheront la victoire. J’étais assez confiant.

 

« J’étais convaincu que mon équipe arrachera la victoire contre le PSG » nous a confié Bruno Genésio

Cette victoire est-elle un nouveau départ vers l’atteinte des objectifs que vous vous êtes fixés pour cette saison ?

Vous savez, la deuxième partie de la  saison est toujours comme une autre saison qui commence. Les objectifs pour nous sont très clairs : en championnat c’est de finir sur le podium et surtout terminer 2e vu que le PSG a pris une longueur d’avance. Une position qui nous permettra de nous qualifier directement pour la ligue des champions. Cela est essentiel pour le club du point de vue sportif et économique. Ensuite, il nous reste deux autres compétitions dont la coupe de France qui nous tient à cœur. Nous aimerions gagner un trophée cette année et vu qu’au championnat et aussi à la ligue des champions nos chances ne sont pas trop grandes, nous allons tout donner pour pouvoir remporter la Coupe.

Comment avez-vous apprécié la prestation de Bertrand Traoré lors de la victoire contre le PSG ?

Très bien. Je lui ai parlé avant le match en lui disant que j’attendais de lui qu’il fasse le genre de match qu’il a livré  contre Marseille, c’est-à-dire un travail offensif mais aussi défensif. C’est ce qu’il s’est attelé à bien faire jusqu’à 20 minutes de la fin où il était un peu fatigué et je l’ai sorti pour apporter du sang neuf. Il a rempli son rôle, il a eu deux belles occasions qui ont été malheureusement sorties par le gardien parisien. Il a été très bien.

« Contre le PSG, Bertrand a été très bien » s’est réjoui Bruno Génésio

 

Vous êtes fier de l’avoir dans votre effectif donc ?

Oui. Je suis très fier parce que c’est un bon joueur qui peut devenir très grand. En plus Bertrand, c’est quelqu’un d’attachant et qui est très plaisant. Avec Bertrand nous avons de bonnes relations, c’est quelqu’un qui est facile à vivre.

Vous qui êtes son coach depuis deux saisons, qu’est ce qui lui manque pour être au sommet de son art ?

Ce qui lui manque c’est la régularité. Il a tout pour être un grand joueur. Il a du talent. Il est capable de faire marquer des buts tout comme il est capable de marquer. Il est également capable de jouer à différents postes. Ce qu’il lui faut aujourd’hui, c’est  la régularité. Nous allons à travers le travail à l’entrainement l’aider à corriger cela.

Quel est le rôle offensif que vous lui avez assigné ?

Il y a plusieurs possibilités. Contre le PSG dimanche dernier, nous avons joué en 4- 4 -2 donc il était sur le côté droit. Offensivement, je lui demande de beaucoup varier sa position. Parfois je lui demande de rester écarté, parfois de  revenir à l’intérieur du jeu, parfois aussi de  permuter. Je lui laisse beaucoup de liberté dans ses déplacements. C’est un joueur qui a une habilité technique naturelle non seulement dans ses contrôles, mais aussi, dans ses prises de balles. C’est un joueur qui va très vite et je lui demande aussi d’être percutant des fois, d’être plus agressif devant les buts parce que je pense qu’il est  capable de marquer plus de buts. Il a beaucoup de qualités pour être au haut niveau.

Ne pensez-vous pas qu’il est plus à l’aise dans d’axe ?

Oui, il m’arrive aussi de jouer en 4-4-2 avec Bertrand dans l’axe où je pense qu’il préfère lui aussi jouer. Mais compte tenu de mon effectif dans lequel j’ai beaucoup de joueurs qui sont axiaux, je le décale parfois sur le  côté droit.

Bruno, vous l’avez dit, vous avez beaucoup de joueurs surtout au niveau offensif, comment gérez-vous la concurrence entre les attaquants ?

La chance que nous avons c’est qu’il y a beaucoup de matches. Cela nous permet de donner du temps de jeu à tous les joueurs de mon effectif. Après, cela dépend de la forme du moment et de la motivation de tout un chacun.

Et aussi de l’enjeu du match ?

Non pas vraiment,  je regarde beaucoup plus la forme du moment et aussi de l’équipe adverse. Il y a plusieurs paramètres qui entrent en jeu.

Une vue du groupama stadium. Plus de 60 000 supporters y étaient lors du match contre le PSG ce 3 février

Bertrand avant son arrivée à Lyon, c’est à quel moment son profil a commencé à vous intéresser ?

Mon recruteur le connaissait depuis qu’il était à Chelsea. Et lorsque nous avons joué contre l’AJAX en coupe Europa, nous avons pris la décision de rentrer en contact avec lui pour le faire venir à Lyon.

Et là, c’est reparti pour les entrainements ? Décrivez-nous une séance d’entrainement. Comment ça se passe ?

Alors, le staff arrive à 8h du matin et les joueurs sont convoqués à 9h et quart. Ils prennent d’abord le petit déjeuner, ensuite, ils passent à la pesée parce qu’il faut prendre leur poids pour savoir s’ils en  ont perdu ou pris,  ensuite on fait un gros travail de salle de façon individuelle pendant 30 minutes et enfin on sort sur le terrain pour une séance. Lorsqu’on joue tous les 3 jours, comme ce matin, la séance est très courte, environ 40 à 45 minutes, mais lorsque nous avons des semaines pleines nous travaillons plus de 45 minutes.

Après la victoire contre le PSG, Bruno Génésio prépare ses poulains pour affronter les autres matches de la saison surtout celui contre le Barça en league des champions

Cette saison vous êtes à la dernière phase de votre contrat, avez-vous déjà parlé à Aulas pour un éventuel renouvellement ?

…..(rire). Oui, on en parle régulièrement avec le président, je me sens bien ici. On verra ce qui se passera mais je serai heureux de rester à Lyon.

Comment comptez-vous aborder le match contre le Barça en ligue des champions le 19 février prochain ?

Le match contre le Barcelone c’est un match où nous avons  tout à gagner parce que c’est le Barça qui est favori sur les deux matches pour la qualification. Ce que je souhaite c’est que nous  l’abordons comme nous  l’avons  fait contre Manchester City et contre  Paris récemment avec la volonté de jouer notre jeu, d’avoir une bonne organisation, et  de ne rien regretter à la fin des deux matches.

Quelle est l’histoire de Lyon avec les joueurs burkinabè ?

Nous avons eu 3 joueurs burkinabè qui sont passés par le club. J’en ai connu un qui était à la formation avec moi qui s’appelle Coulibaly, nous avons après, eu la chance d’avoir Bakary Koné et maintenant nous avons Bertrand. Ce sont des joueurs de profils différents mais ce qui relie les 3 que j’ai eu la chance de connaître c’est leur gentillesse. Concernant Bako, en plus, c’est quelqu’un qui avait une âme de leader. Il était capable tout en étant très gentil et jovial de prendre la parole quand ça allait moins bien pour fédérer.

Après l’entrainement, l’attaquant burkinabè est trop sollicité pour des autographes et des prises de photos

Connaissez-vous le Burkina ?

Non, je ne suis jamais allé dans votre pays.

Ça vous intéresserait d’y aller ?

Oui avec plaisir, si on m’invite je viendrai volontiers. Je serai très ravi de découvrir ce pays qui nous fourni tant de joueurs de qualités.

Un dernier mot pour les Burkinabè qui vous supportent ?

Déjà c’est de les remercier de nous supporter parce que ça fait chaud au cœur d’avoir des gens qui nous soutiennent malgré la distance. J’espère qu’on va leur donner beaucoup de joie et beaucoup de bonheur avant la fin de la saison. Aussi, j’espère les voir si vous m’inviter au Burkina. Je voudrais, pour terminer remercier votre site pour l’interview. Bon vent à vous.

Propos recueillis par Yannick SANKARA


Partager
  • 623
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    623
    Partages
Comments
  • Félicitations Yannick

    Fév 6, 2019
  • Merci à vous pour cet article qui valorise Bertrand et aussi montre qu’on attend beaucoup de lui, car le talent pur, il l’a. Comme le dit son Coach, il reste la régularité, car il fait parti des meilleurs et peut encore l’être plus. Bon vent à Afriyelba , courage et soutien à Bertrand.

    Fév 6, 2019
  • Merci
    Je suis Burkinabé et fier de l’être! Bertrand tu nous fait honneur!

    Fév 7, 2019

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR