Recent Posts
a
12 December 2018

Burkina Faso: La ministre de l’économie salue les performances réalisées par Baobab

C’est connu de tous maintenant. Depuis le 30 novembre dernier, MICROCRED Burkina est devenu Baobab. Un changement opéré par les responsables de l’entreprise pour offrir plus de services à ses clients et pour permettre au Burkinabè de rentrer de plein pied dans l’ère du digital. Au cours de la journée de lancement intervenue, faut-il le rappeler le 30 novembre dernier,  Arnaud Ventura, président fondateur du groupe a offert un cocktail dinatoire à ses partenaires, clients et collaborateurs pour non seulement célébrer le changement, mais aussi, pour expliquer la nouvelle vision de la structure. La ministre burkinabè de l’économie et des finances, Rosine Coulibaly qui est venue représenter le premier ministre parrain de la cérémonie a salué les performances réalisées par Baobab Burkina en seulement 2 ans d’existence.

Clients, partenaires, collaborateurs sont venus témoigner leur soutient à l’entreprise

Depuis son implantions au Burkina Faso en 2016, Microcred Burkina a décaissé 12 223 crédits pour un volume total de plus de 23,8 milliards de FCFA, collecté 5,5 milliards d’épargne en terme de mobilisation de l’épargne, ouvert 5 agences dont 4 à Ouaga et 1 à Bobo Dioulasso et créé plus de 160 emplois. Des performances qui  n’ont pas laissé indifférentes Rosine Coulibaly, ministre burkinabè de l’économie et des finances. « Je salue à sa juste valeur les performances réalisées qui sans doute traduisent le niveau de maturité et surtout le degré d’engagement des acteurs. En effet en plus d’être au quotidien à la tâche pour améliorer les conditions de vie des burkinabè des villes et des campagnes, vous contribuez à l’instar des autres acteurs du système financier à l’atteinte des objectifs du Plan National de Développement Economique et Social en matière de réduction de la pauvreté à travers notamment la génération de revenu et la création d’emplois » s’est réjouie la ministre dans la soirée du 30 novembre au restaurant le Gondwana devant un parterre d’invités.

La ministre burkinabè de l’économie et des finances Rosine Coulibaly a montré la disponibilité du gouvernement à accompagner Baobab Burkina dans l’atteinte de ses ambitions

Parlant de l’arbre  Baobab symbole de l’entreprise, Rosine Coulibaly a indiqué que « c’est un arbre très solide qui est reconnu comme étant le symbole de la force et de la puissance dans notre environnement et je crois que cela allié au professionnalisme des travailleurs que je salue ici va nous permettre de voir le Baobab beaucoup plus présent au Burkina Faso ». Tout en invitant Baobab a respecter la règlementation existante au Burkina en terme de micro-finance, elle montré  l’accompagnement du gouvernement dans le cadre de leur mission. 

Le président fondateur Arnaud Ventura remerciant les autorités du Burkina Burkina

Très satisfait par cette marque de reconnaissance, Arnaud Ventura, président fondateur a traduit ses remerciements aux autorités burkinabè pour avoir facilité l’implantation de l’entreprise. Il a fait l’historique de la création de son entreprise avant de faire savoir au ministre et à ses invités que leur ambition est de servir des millions de clients et participer ainsi au développement économique du pays.

Photo de famille pour immortaliser l’évènement

Quant au directeur général de Baobab Burkina, Nicolas Dehoorne, il a, après avoir expliqué les raisons du changement de nom,  invité les clients à suivre de près les innovations que son entreprise va concrétiser dans les prochains mois. Pour marquer d’une pierre blanche ce lancement, des présents ont été remis à la ministre, au président fondateur et au Directeur général de Baobab Burkina. Il s’agissait du Baobab symbole de l’entreprise.

Le président fondateur et la ministre brandissant leur présent sous le regard plaisant du Directeur Général de Baobab Burkina

Yannick SANKARA

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR