Afriyelba
A la Une Société

BURKINA FASO : MENTORING : Mamou Daffe à bâton rompus avec des opérateurs culturels


Le directeur général du centre culturel Korè Ségou, initiateur du concept de Maaya entreprenariat, Mamou Daffé, s’est entretenu, le 27 novembre 2018, au centre culturel burkinabè Georges Kabore, avec des artistes, des managers et des structures culturelles du Burkina. Il était question pour ce doyen de la culture africaine de parler de ses expériences et de s’imprégner du degré de connaissance du concept Maaya par les acteurs burkinabè.

Dans la soirée du 27 novembre dernier, au centre culturel burkinabè Georges Kaboré, Mamou Daffé a confié que les acteurs culturels doivent se donner davantage la main pour concevoir ensemble les projets non seulement au niveau national mais aussi au niveau sous-régional. Cela, afin de mettre en marche une bonne dynamique Ouest-Africaine. Selon lui, le concept de l’entreprenariat Maaya est un concept assez fédérateur qui inspire, conseille et soutient des collaborations créatives entre les acteurs, pour promouvoir le soutien mutuel. Il a ajouté que son désir avec le concept Maaya est de mettre l’entreprenariat dans une nouvelle dynamique qui va permettre définitivement de booster le secteur créatif et faire en sorte que les acteurs et les artistes puissent vivre de leur art.

Le président Mamou Daffe ( bonnet rouge) avec Luc Mayitoukou, directeur de Zhu culture, pendant les échanges

 

Présent à cette rencontre, l’artiste musicien Grand docteur de la CORA/BF a indiqué que les échanges avec Mamou Daffé sont venus à point nommé, puisque la structure fédératrice à laquelle il appartient réfléchit actuellement sur un projet appelé « Projet d’urgence musique » qui doit permettre à des artistes de faire des tournées nationales et si possible internationales. Grand docteur trouve que les échanges de ce 27 novembre leurs ont ouvert des portes et apporté beaucoup d’idées.

Une vue des acteurs culturels qui ont effectué le déplacement.

A l’entendre, désormais, lui et ses collaborateurs de la CORA/BF savent qu’il faudra avancer étape par étape dans leur projet, pour disposer de preuves palpables auprès des investisseurs, afin qu’ils continuent à financer le projet. Au terme des échanges, Mamou Daffé s’est dit satisfait de ce temps du donner et du recevoir avec ces acteurs culturels burkinabè, tout en les encourageant à persévérer dans leurs champs d’actions.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Match Burkina-Ouganda: Kamou Malo  » Je regrette de n’avoir pas lancé assez tôt…. »

Afriyelba

Festival des masques et des arts de Dédougou : C’est parti pour l’édition 2018

Afriyelba

Préface : le 1er opus du musicien Filiband bientôt disponible

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR