Recent Posts
a
18 March 2019

CINEMA AU BURKINA: L’ambassadeur des Etats-Unis annonce un don de 25 millions d’équipements pour….

L’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, a annoncé  un don d’équipements de 25 millions de F CFA aux responsables du FESPACO. Ce don qui fait suite à plusieurs actions de soutien au cinéma et partant de la culture burkinabè permettra au gouvernement  de former des jeunes à l’art du cinéma. L’annonce a été faite par Andrew Robert Young, ambassadeur des Etats-Unis au Burkina au cours d’une réception qu’il a offert aux acteurs du cinéma dans le cadre du FESPACO le 27 février dernier à sa résidence.

Les Etats-Unis d’Amérique est un pays de cinéma et de culture de façon générale. C’est connu de tous, les grands noms de cinéma, les grandes écoles, les grands films et la plus grande industrie cinématographique au monde viennent de ce pays de Donald Trump. Avec cette position c’est tout aussi naturel que l’ambassade des Etats-Unis au Burkina ne puisse pas rester indifférent aux festivités du cinquantenaire. Parrain de la 26e édition du FESPACO qui vient de se terminer avec le sacre du rwandais Joel Karekzi, Andrew Robert Young et ses collaborateurs ont mené plusieurs actions et activités dans le but de participer au rayonnement du cinquantenaire du festival.

Ils étaient nombreux ces festivaliers qui ont répondu présent à l’invitation de l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina

« Nous avons des experts en cinéma américain à savoir Alan Baker et DJ Johnson qui ont fait plus de 13 000 kilomètres pour venir partager leurs connaissances et leur expertises avec de jeunes étudiants burkinabè. Johnson est professeur associé de cinéma à la school of cinematic arts du South california university, l’une des prestigieuses école de cinéma au monde. Il est venu ici au FESPACO pour former les futurs réalisateurs à un atelier intitulé ‘Techniques d’écriture et de réalisation de films pour promouvoir l’engagement civique et les changements sociaux » a expliqué l’ambassadeur à ses invités.

Andrew Robert  Young posant avec une des réalisatrices

Tout en montrant la fierté de son institution à parrainer le FESPACO,  il a souligné un de leurs objectifs qui, selon lui parait plus important: celui de la promotion de l’unité et de la tolérance pour un Burkina Faso plus sûr et plus pacifique. Dans la dynamique d’atteindre cet objectif , Andrew Robert Young  a confié avoir parrainé cette année un concours de courts métrages sur les thèmes de l’engagement civique, de la tolérance et de l’unité. Pour joindre l’acte à la parole, il a fait projeter quelques uns de ces  films aux festivaliers. Des œuvres qui ont été bien appréciées du public.

Monsieur Johnson (en lunette) est venu des Etats-Unis pour former les futurs réalisateurs burkinabè

C’est tout  heureux de savoir  ces festivaliers aussi nombreux à répondre à son invitation que l’ambassadeur à annoncer le don d’équipements de cinéma d’une valeur de 25 millions de F CFA au gouvernement burkinabè. Un don qui va permettre de former les jeunes de tout le pays à l’art du cinéma.  Après son mot, l’ambassadeur et ses invités ont porté un toast à la mémoire et à l’avenir du cinéma africain.

Les invités de l’ambassadeur Andrew Robert Young ont porté un toast pour le rayonnement du cinéma africain

Yannick SANKARA

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR