Afriyelba
A la Une Musique Société

Des enfants de soldats tombés chantent le retour de la paix au Burkina.


La deuxième journée de l’atelier  »Repentir du cœur » s’est déroulée ce samedi 15 octobre au sein du camp Sangoulé Lamizana à Ouagadougou. Initié par l’association Green Africa, le projet vise l’élaboration d’un album qui va contribuer au retour de la paix au Burkina Faso. Le projet réuni des enfants de soldats tombés au front et des enfants du mouvement Children Peace voice.

Le projet Repenti du cœur a réuni une soixantaine d’enfants.

Ils sont au total 60 enfants a participer au projet  »Repenti du cœur », porté par la fondation Green Africa et ses partenaires que sont le ministère de la défense, le ministère en charge de la réconciliation et de la cohésion sociale et le mouvement Children Peace voice. Ce projet musical et social fait suite au succès rencontré par une première chanson intitulée  »Dépose ton arme », lancé antérieurement par la fondation Green Africa. Grâce à cette chanson, des personnes radicalisées sont revenus à la la raison. Le succès de ce single a inspiré le présent projet, qui cette fois aboutira à l’enregistrement d’un maxi de 4 titres. On y retrouve une chanson sur la valorisation de l’honneur des FDS, une chanson sur la construction de la paix,une chanson sur la protection de l’environnement et une chanson tirée des textes du poème  »la paix » de sa Majesté le Moogho Naaba Baongho.

Selon le Directeur de Green Africa Magloire Sebgo, chaque burkinabè doit apporter sa contribution au retour de la paix au Burkina.

Selon Magloire Sebgo, Directeur de la fondation Green Africa, ce projet est en adéquation avec le contexte d’insécurité et d’extrémismes violent que traverse le Burkina. <<Quand la maison brûle il faut joindre toutes les énergies pour essayer d’éteindre le feu. C’est pourquoi nous avons estimé qu’il était important de trouver les voie et moyens pour apporter des solutions à ce que nous vivons. Qui mieux que les enfants peut porter la voix de la sensibilisation et de la paix auprès des aînés? L’enfant c’est le père de demain, il est l’avenir et on dit que la vérité sort de la bouche des enfants. Ces derniers sont les mieux placés pour porter le message parce que c’est leurs parents qui sont les victimes du terrorisme et qui tombent au front>> a-t-il expliqué. Selon toujours le Directeur de Green Africa, le projet vise également à donner du réconfort aux enfants tout en leur enseignant des notions du pardon. << Nos frères qui se sont égarés doivent comprendre qu’on peut les recevoir et qu’on va leur pardonner>> a-t-il ajouté. Le projet comporte également un volet réinsertion socio-professionnel pour ce qui auront décidé de déposer les armes.

Le Directeur de l’INAFAC Jean Yves Bayala a félicité le projet et encouragé les initiateurs.

A l’occasion de la restitution, deux panels sur les notions de paix et de protection de l’environnement ont été animés au profit des enfants. Selon les organisateurs, il est important de permettre aux enfants de s’approprier ses notions importantes de l’heure. Jean Yves Bayala, Directeur de l’institut national de formation artistique et culturelle (INAFAC) estime que le projet permettra aux enfants de s’épanouir et de faire face à tous les défis de la vie. <<Dans le contexte de la création, les enfants se socialisent et cela est important pour notre pays en ce moment. Et en tant que professionnel de la musique nous sommes satisfaits parce les enfants apprennent à chanter bien et juste et à maîtriser la culture burkinabè, toute chose que peut contribuer à faire d’eux des artisans de paix de demain>> a-t-il confié, tout en invitant les plus hautes autorités à soutenir l’initiative. Somkèta Ambroisine Yanogo fait partie des enfants qui ont chanté dans l’album. Elle heureuse d’avoir participé au projet. << Nous sommes jeunes et avons besoin d’un environnement de paix et d’un cadre sain pour nous épanouir. Nous voulons la paix au Burkina. Nous sommes le problème et nous sommes encore la solution>> a-t-elle laissé entendre.

Somkèta Ambroisine Yanogo est heureuse d’avoir pris part au projet.

Les enfants ont à travers des dessins illustré ce qu’ils ont retenus des panels. On peut lire à travers leurs œuvres des messages de paix, de pardon, de tolérance, de protection de l’environnement, etc.

Les enfants ont interprété les différentes chanson du maxi qui sortira bientôt, sous le regard admiratif des parents et des invités présents à la restitution. Rendez-vous est pris très prochainement pour la sortie officielle de l’œuvre.

Par Wend Kouni 

 


Articles similaires

NUIT DU FOOTBALL AFRICAIN: Les invités commencent à arriver ce soir

Afriyelba

Prix Ladiz fashion night : Africa Mousso du Burkina Faso récompensé à Cotonou

Afriyelba

En Afrique du Sud des chercheurs transforment l’urine en briques

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR