Afriyelba
A la Une Société

FESMAO 2016: la lutte contre l’emploi des mineurs dans les maquis en ligne de mire


Les promoteurs du Festival des maquis de Ouagadougou (FESMAO) ont rencontré les Hommes de médias le 16 mai 2016, à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur le déroulement de la 2e édition dudit festival prévu pour se tenir du 24 au 29 mai 2016, à l’espace collé à la mairie de Bogodogo.

« Non à l’emploi des mineurs au Burkina Faso » ; c’est sous ce thème que s’est tenue, en 2015, la 1re édition du Festival des maquis de Ouagadougou (FESMAO). Cette année encore, la 2e édition du FESMAO aura pour objectif principal de lutter contre l’emploi des mineurs et plus particulièrement, l’emploi des mineurs dans les espaces de loisirs. C’est ce qu’a fait savoir les promoteurs du festival, le 16 mai dernier, face à la presse. Pour eux, en effet, depuis la 1re édition du festival, le constat dans certains maquis est resté le même car les mineurs y sont toujours employés. C’est fort de ce constat, a indiqué, Jacky El Feno Bassono, chargé de communication du festival, que les promoteurs du FESMAO ont décidé d’insister sur la question afin que les différents responsables de maquis et espaces de loisirs prennent conscience du danger lié à l’emploi des mineurs.

« D’ailleurs, l’un des principaux critères pour prendre part au festival est d’avoir des employés majeurs. Si vous venez et qu’on constate que vos employés sont des mineurs, vous serez d’office écartés », a martelé Esther Kiemdé promotrice du FESMAO. Pour ceux qui répondront aux critères, a-t-elle poursuivi, ils auront l’occasion de communier avec le public qui sera mobilisé à cette occasion. Car, FESMAO se veut un cadre d’échange entre les acteurs à travers l’animation podium, les prestations d’artistes nationaux, les ventes promotionnelles de boissons et des mets locaux. Des messages de lutte contre le travail des mineurs dans les maquis seront diffusés lors des animations et par les artistes de renom qui seront invités. Ces artistes, pour la plus part nationaux, tiendront les mélomanes en haleine sur des sonorités burkinabè. « Une manière pour nous de promouvoir la musique burkinabè », a indiqué Raoul Vianoco-promoteur un des responsables du festival. Outre l’aspect festif, le FESMAO entend animer des conférences débats autour du thème : « Non à l’emploi des mineurs au Burkina Faso » et « Cohésion sociale pour une paix durable au Burkina Faso ». Ces conférences seront tenues dans l’objectif de sensibiliser davantage les promoteurs de maquis en particulier et en générale toute l’opinion sur la nécessité d’adopter un comportement citoyen pour une paix durable au « Pays des Hommes intègres ».

Zanga Camara


Articles similaires

Will B Black: Iron Biby

Afriyelba

Votre couple bat de l’aile? Voici la solution

Afriyelba

Brand New: Soukini by Imilo Lechanceux

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR