Recent Posts
a
13 December 2018

FESPACO 2019 : Sango et Lapeyre discutent de la participation du ministre français de la culture

Le ministre en charge de la culture burkinabè, Abdoul Karim Sango, a reçu en audience l’ambassadeur de la France au Burkina, Xavier Lapeyre. Les deux Hommes se sont entretenus sur le soutien de la France au FESPACO 2019 avec à la clé, la participation du ministre français de la culture. C’était le 21 novembre 2018.

Le ministre de la culture burkinabè a souhaité la participation du ministre français de la culture au FESPACO 2019.  C’était lors d’une audience qu’il a accordé à l’ambassadeur de France au Burkina, au siège du FESPACO, ce 21 novembre 2018. A sa sortie de l’audience, Xavier Lapeyre a fait savoir qu’il comptait bien faire la demande au ministre de la culture de son pays. « Sur invitation, bien sûr du ministre, de la culture burkinabè », a-t-il dit.  Et d’ajouter que : « On pourrait, en plus du cinéma, dynamiser notre coopération culturelle ». Pour Abdoul Karim Sango, la France a joué un rôle historique majeur dans l’avènement du FESPACO. « L’idée de la projection de films africains est partie du directeur de l’institut français de l’époque. Il est donc important, pour  nous, de rappeler cet aspect historique des choses », a-t-il révélé.

 L’autre sujet abordé lors de cette audience c’est la restauration des films diffusés lors des toutes premières Semaines du cinéma de Ouagadougou en 1969. « Nous avons demandé à la France, à travers l’institut national des arts de nous aider à retrouver les premiers éléments de la 1re édition du FESPACO », a indiqué le ministre burkinabè, Abdoul Karim Sango. Là-dessus, Xavier Lapeyre a laissé entendre que c’est un aspect historiquement important. « J’espère que nous allons pouvoir le faire. J’espère aussi que nous allons pouvoir autour de ce FESPACO construire davantage la coopération en matière de cinéma entre la France et le Burkina Faso avec l’aide de l’institut français de Paris », a-t-il souhaité.

Entre autres, soutien de la France pour ce FESPACO, l’ambassadeur a laissé entendre que malgré les travaux de sécurisation en cours actuellement à l’institut français, deux salles seront mises à la disposition du festival pour la diffusion de films.

Adama SIGUE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR