Afriyelba
A la Une Société

FESTIMA 2018: Léonce Ky satisfait de la mobilisation


Débuté le 24 février 2018, la 14e édition du festival international des masques de Dédougou a refermé ses portes le samedi 3 mars dernier. Suite à l’attaque terroriste qu’a connu le pays des hommes intègres le 2 mars 2018 l’association pour la sauvegarde les masques (ASAMA) a décidé de sursoir à la cérémonie de clôture. Toutefois nous avons tenu à rencontrer le secrétaire exécutif de l’association, Léonce Ky pour parler du bilan de la présente édition.

« Sur 106 millions de FCFA comme budget prévisionnel du 14e FESTIMA, nous avons pu mobiliser 90% de la somme sans oublier les promesses de soutiens qui continuent de nous parvenir ». Ce sont là les propos du secrétaire exécutif de l’ASAMA, Léonce  Ky lorsque nous l’avons rencontré le samedi passé dans la matinée. Il s’est dit satisfait de la forte mobilisation qu’il y a eu autour de l’évènement. Des festivaliers composés de Burkinabés mais aussi d’expatriés ont participé au FESTIMA 2018, ce qui témoigne de l’envergure internationale qu’a  pris le festival, a en croire Léonce Ky. « Dans nos pronostics nous étions à 100 000, 200 000 visiteurs. Je pense qu’au jour d’aujourd’hui nous n’en sommes pas loin pour ne pas dire que nous avons dépassé ce chiffre » a-t-il dit.

Parlant des commerçants qui se plaignaient de la cherté du prix des stands qui, nous le rappelons étaient de l’ordre de 50 000FCFA pour les exposants et 250 000 pour les maquis, bars, restaurants, le mentor de l’ASAMA a laissé entendre que les commerçants manquent de franchise. Il a ajouté que les prix sont convenablement étudiés, quand on sait bien que tous les produits proposés à la foire s’arrachaient comme de petits pains, à telle enseigne que chaque commerçant pouvait se faire plus de 200 000 FCFA. Il a continué en indiquant que les prix des stands pour les maquis ont été revus à la baisse (125 000 FCFA), sans oublier que certains commerçants squattaient dans des stands sans verser un seul kopeck à l’association.

Une autre polémique qui a fait des gorges chaudes au 14e FESTIMA portait sur le prix d’entrée à la foire. Des tickets de 100 FCFA en effet ont été transformés en ticket de 200 FCFA à l’aide d’un stylo. Il n’en fallait pas plus pour révolter certains festivaliers qui ont vite crié à l’arnaque. Toutefois Léonce Ky a tenu à préciser que cette situation se justifie par une rupture de stock des tickets de 200 FCFA qui est la somme arrêtée pour l’entrée à la foire. Pour pallier  cette rupture de stock, les volontaires qui vendaient les tickets à l’entrée ont décidé de transforme des tickets de 100  en tickets de 200 FCFA, a-t-il poursuivi. De plus il n’a pas manqué d’affirmer que l’ASAMA a pris bonne note de ces plaintes, afin de pouvoir parfaire les choses, à la prochaine édition. Pour terminer Léonce Ky a remercié tous les partenaires techniques et financiers du FESTIMA pour le soutien sans faille à cette 14e édition. Rendez vous est pris en 2020 pour la 5e édition.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Grammys 2018 : Bruno Mars et Kendrick Lamar sacrés, Jay-Z repart bredouille

Afriyelba

Transferts : Lionel Messi prêt à quitter Barcelone dès cet été ?

Afriyelba

Concert-Paris : Fally brave les troubles et rend hommage à Arafat

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR