Afriyelba
A la Une Musique

HUBERICO BEBE OLANDAIS: L’AS DU COUPE DECALE A BOBO DIOULASSO


Il est l’artiste le plus adulé à Bobo Dioulasso dans le style Coupé-décalé. Il ne se passe pas un grand évènement  dans la ville de  Sya sans qu’on ne lui fasse appel tellement il est réclamé par le public. A la tête d’une équipe de 7 personnes, Hubert Somé connu sous le nom de Hubérico Bébé Olandais puisque c’est de lui qu’il s’agit est considéré comme le meilleur artiste coupé décalé de Bobo Dioulasso. Lors de notre récent séjour à Bobo, nous sommes allés à la rencontre de ce jeune artiste qui fait la fierté des Bobolais et partant des Burkinabè. Dans l’interview qu’il nous a accordé, il nous explique pourquoi on l’appelle Bébé hollandais, révèle comment lui est venu la passion pour la musique et dévoile ses projets.

AFRIYELBA: qu’est ce qui se cache derrière le nom Bébé Olandais?

Hubérico: Avant de répondre à votre question, permettez-moi de remercier tous mes fans et toutes ces personnes de bonnes volontés qui me soutiennent et qui m’encouragent depuis le début de ma carrière. C’est grâce à eux que je suis ce que je suis aujourd’hui et je leur suis éternellement reconnaissant. Je voudrais également remercier le site Afriyelba, le 1er site people au Burkina pour l’intérêt qu’il m’accorde en me tendant le micro aujourd’hui. Pour revenir à votre question, il faut dire que le surnom Bébé Olandais m’a été donné par mes camarades  au cours de l’année scolaire. Ils  ont tous grandi me laissé et moi j’étais toujours comme un bébé. C’est pourquoi ils m’ont surnommé Bébé Olandais.

D’où t’es venue la passion pour la  musique?

Je peux dire que ce sont mes parents qui m’ont transmis la fibre musicale. Ils sont des artistes surtout danseurs qui officient durant les cérémonies dans mon village qui est Dano. C’est à force donc de les suivre et d’être à leur côté que j’ai eu la passion pour la musique depuis mon bas âge. Lorsque j’étais en classe de CE1 en Côte d’Ivoire j’ai  participé à un concours et j’ai été lauréat. J’ai reçu mon prix des mains de la femme de femme de l’ex président de la Côte d’Ivoire Henri Konan Bédié. C’était mon premier prix.

Tu es né en Côte d’Ivoire alors?

Oui, je suis né et grandi en Côte d’Ivoire. Je suis venu au Burkina en 2005 pour poursuivre mes études et la musique.

C’est à quel moment tu as commencé à te construire une carrière musicale?

Il faut dire que c’est en 2010 année à laquelle j’ai sorti mon 1er single qui s’appelle « La danse de Finesse ».  Bien avant je dansais avec certains artistes.  Un jour je me suis décidé à ne plus danser avec eux pour me faire une carrière. C’est ainsi que j’ai commencé à chanter. Après mon 1er single j’ai enchainé avec plusieurs d’autres avant de sortir mon 1er album en juin 2015 intitulé « Tout fini dans la main de Dieu ». C’est un album de 8 titres enregistré dans un style Coupé Décalé.

Il y a une de  tes chansons « Bintou Wèrè Wèrè » qui est très bien appréciée par les mélomanes. Quel genre de message fais tu passer dans ce son?

Yanick
Hubérico et son manager Yanick Kapo posant avec un de leurs trophées

Il faut dire que l’idée de la chanson est venue du fait que toutes les filles que j’ai eu à côtoyer sont toutes wèrè wèrè. C’est à dire qu’elles ne restent pas tranquille comme on a coutume de le dire. Ensuite c’est une chanson que j’ai composée pour rendre hommage à ma mère qui s’appelle Bintou et enfin je me suis inspiré de la chanson de Alpha Blondy qui parle de Bintou. Voilà comment j’ai pu mettre cette chanson à la disposition de mes fans qui l’apprécient et dansent à son rythme.

Actuellement tu es basé à Bobo Dioulasso?.

Oui en effet. Je réside à Bobo Dioulasso c’est mon fief.

On peut dire que tu es le numéro 1 du Coupé décalé là-bas?

Oui on peut le dire parce que j’ai eu à remporter une moto et une voiture lors des concours où je suis arrivé premier. En plus j’ai été décoré par la structure  Jacpot Record en tant que meilleur artiste coupé décalé de Bobo Dioulasso.

Lors du concert  des monstres sacrés de la musique burkinabè qui s’est tenu le 26 mars dernier, tu as fait parti des artistes qui ont assuré la première partie du spectacle au Stade municipal de Ouagadougou. Comment t’es tu senti après ta prestation?

J’ai appris beaucoup de choses au cours de ce concert. Je remercie au passage les organisateurs avec à leur tête Innocent Belemtougri pour m’avoir donné cette opportunité de m’exprimer devant un grand public. Après ma prestation, je dois vous dire que je me suis senti très confiant et plus que jamais motivé à bien travailler pour aller de l’avant. J’ai été approché par plusieurs personnes qui m’ont félicitées et m’ont prodiguées des conseils. Le public a bien apprécié ma prestation, j’étais beaucoup ému. Il faut ajouter qu’en plus de Ouagadougou j’ai eu à prester à l’extérieur du pays dont au Mali lors de la finale internationale de Couleurs Vacances, organisée par la structure Ebony, et à Accra au cours d’un festival de bière. La plupart de mes spectacles se déroulent à Bobo Dioulasso et aux alentours

Tu travailles avec combien de personnes?

Nous sommes au total 7 dans le staff. Il y a mes 5 danseurs, mon manager Yanick Kapo et moi même.

Qu’est ce que tu prépares pour tes fans en ce moment?

Il faut dire que je suis toujours dans la dynamique de la promotion du premier album qui est sorti il y a de cela quelques mois. Dans le même temps, j’ai commencé la préparation de mon 2e album. Je suis en pourparler avec les koro Dicko Fils, Floby et Imilo pour des collaborations afin de  mieux me faire connaître. Pour terminer, je voudrais remercier tous ceux qui soutiennent la musique burkinabè dans son ensemble. Je les encourage à continuer à nous soutenir parce que les choses ne sont pas faciles. Tous ceux qui ne le font pas je les invite à le faire car tous ce que nous voulons c’est de faire la promotion de notre culture et de hisser le drapeau du Burkina haut dans le domaine de la musique.

Propos recueillis par Yannick SANKARA


Articles similaires

MATCH DU BURKINA CONTRE L’ANGOLA: Le colonel Zida a payé le stade pour tout le monde

Afriyelba

CANAL+ vous offre le dernier long métrage de Missa Hébie

Afriyelba

Meiway n’a pas été arrêté à Londres

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR