Afriyelba
A la Une Musique

« Ici on est au Faso »: la trouvaille de Ying Yang pour promouvoir la culture burkinabè


Le complexe terrasse bar ligth club Yin Yang a décidé de donner un coup de pouce à la culture Burkinabé en initiant un nouveau concept baptisé ici on est au Faso. Le lancement officiel de cette nouvelle donne a été fait le 12 avril dernier par le manager général dudit etablissement, Walid B 52, en présence de son Dj maison Big Solid.

Désormais, tous les jeudis à partir de 19h au Yin Yang ce sera du made in Burkina ou rien. C’est du moins l’information qui a été donné ce mercredi 12 avril aux hommes de médias par le manager général de la boite, Walid B 52. Comme le dit un adage populaire, l’habit ne fait pas le moine mais contribue à le reconnaitre, pour cela le manager a continué en indiquant que pendant ces soirées du jeudi le personnel du yin Yang ainsi que sa clientèle feront l’effort d’être en tenue traditionnelle.

De la programmation musicale 100% burkinabè

Il y aura également une programmation musicale 100% Burkinabé et un plateau pour la promotion des artistes, a en croire Walid B 52. Sur ce dernier volet il faut noter que les artistes joueront en Play back. Le manager a laissé entendre par la suite que l’absence de partenaires autour de l’initiative fait que les artistes qui presteront ne recevront pas un cachet en bonne et due forme, mais une modeste contribution pour le déplacement. Il a ajouté que le choix du Play back se justifie aussi par le manque de moyen, puisqu’en matière de live l’a peu près ne passe pas.

Les artistes en herbes seront dans la playlist

Les concepteurs de « Ici on est au Faso »  ont été interpellé sur un constat qui est qu’il ne suffit pas de jouer uniquement la musique des artistes Burkinabé connus pour dire qu’on donne un coup de pouce à la musique Burkinabé,  mais il faut penser aussi à ceux qui ont enregistré leurs œuvres dans des conditions professionnelles mais qui n’ont pas la chance de recevoir la lumière de la promotion. A ce sujet le Dj maison du Yin Yang Big Solid a promis de faire en sorte que ces artistes en herbe pétris de talents figurent dans sa playlist. En définitive il importe de retenir que la plupart de ceux qui étaient à cette cérémonie se sont accordés sur le fait qu’il faut opérer de façon subtile un véritable matraquage pour amener les Burkinabé à aimer la musique de leur pays.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Debordo en studio pour rendre hommage à ses danseurs disparus

Afriyelba

CAN 2017: Voici la liste des Etalons présélectionés

Afriyelba

Soirée Miss Universités: Le boulot a été fait par 5 femmes et seulement 1 homme

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR