Afriyelba
A la Une Société

JOURNEE CARITATIVE DE IMILO LECHANCEUX : « C’est la 1ére fois qu’un artiste pense à nous » dixit les responsables de…..


La journée du mercredi 4 mai fera date dans l’histoire de l’orphelinat Home Kisito et de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. En effet, c’est ce jour que l’artiste musicien-Emile Ilboudo, connu sous le nom de Imilo Lechanceux a décidé de faire parler son cœur au profit des pensionnaires de ces deux établissements. Don de vivres à l’orphelinat, repas communautaire avec les détenus de la MACO suivi de prestation musicale et humoristique et match de gala entre artistes et détenus ont été les articulations de cette journée. Des actions qui ont été très bien appréciées par les premiers responsables des lieux qui confient que c’est la première fois qu’un artiste pense à eux.

 

« Je suis très contente ce matin. Votre geste est tellement noble et significatif que je n’ai pas de mots pour vous remercier. C’est la première fois qu’un artiste pense à nous et cela mérite d’être salué à sa juste valeur » s’est  en ces termes que la directrice générale de l’orphelinat Home Kisito s’est exprimé après avoir reçu les vivres des mains de l’artiste-musicien Imilo Lechanceux. Composé de sacs de riz, de boite de lait, d’huile, d’omo, et de biens d’autres éléments nutritifs, ce don entre dans le cadre des activités humanitaires de l’artiste Imilo Lechanceux. Expliquant les raisons qui lui ont poussées à poser cet acte caritatif, l’artiste a fait comprendre à la directrice de l’établissement que lors d’un passage l’année dernière, il a été touché par la situation des enfants qui y vivent. « Depuis ce jour, j’ai décidé de mettre de côté 10 000 F CFA de chacune de mes prestations pour leur venir en aide. C’est donc le total des sommes économisées depuis l’année passée qui nous ont permis de faire le geste ce matin » a expliqué l’artiste sous les applaudissements des responsables de Home Kisito. Après la réception du don, la directrice a fait visiter l’orphelinat à Imilo Lechanceux et à son staff avant de lui faire signer le livre d’or. Un livre dans lequel  l’artiste s’est engagé à poser le même geste chaque année.

c
Photo de famille de Imilo, la directrice et le parrain Alban Ouédraogo

Après l’orphelinat Home Kisito dans la matinée, cap a été mis à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Reçu par le directeur général de la MACO, Imilo a tenu le même langage qu’à l’orphelinat. Ici également le directeur fera noter que c’est la première fois qu’un artiste et son staff vienne leur rendre visite et poser un tel acte. « Nous sommes très honorés par ce geste. C’est vraiment très bien de penser à tes fans qui sont à l’intérieur de la MACO et qui n’ont pas la possibilité de te voir et de communier avec toi. Nous sommes très contents de te recevoir ici et nous te remercions infiniment » s’est exprimé le directeur général de la MACO avant de montrer les différents compartiments de la maison à l’homme de wassa wassa et à son staff.

c2
Les artistes habillés en rouge n’ont pas pu contenir les assauts des détenus en blanc

Le moment tant attendu dans cet établissement pénitentiaire est sans doute la partie prestation. Dans l’air de promenade bien aménagé, ils étaient très nombreux, les détenus à y prendre place pour attendre Imilo. Et c’est par un salve d’applaudissements et de cris de joie qu’ils ont accueilli l’artiste dont une grande surprise a été réservée : celle de l’exécution des pas de danse du « wassa wassa » par des jeunes filles réunies en groupe appelé troupe de la MACO. En plus d’elles, d’autres artistes qui vivent au sein de l’établissement ont montré à Imilo et à sa délégation leur savoir faire en matière de musique. L’humoriste La Jaguar était également de la partie pour apporter du « rire » aux détenus avant que Imilo ne monte sur scène au grand bonheur des détenus. Aux rythmes du « mot de passe », «  Talaba », « wassa wassa » et « attraper attraper », les détenus se sont défoulés au maximum. « On sent que ça les manque. Regardez comment ils sont contents » nous a soufflé le directeur de la MACO. C’est dans une très belle ambiance que les détenus ont pris congé de leur artiste tout en lui demandant de revenir souvent les égayer.

m
Le directeur de la MACO s’est réjoui de l’acte posé par Imilo

 Après la prestation, Imilo a mangé avec les détenus avant de les retrouver  dans la soirée sur le terrain de football pour le match de gala. L’équipe des artistes composée entre autres de Imilo Lechanceux, de Bb Shegal, de Sofiano, de Mamadou Yougos Koné, de la Jaguar, de Ousséni Kaboré et de Yacou Yorobo se sont fait  laminer par les détenus par le score de 4 buts à 2 sous les regards de Patric Malo, l’un des parrains de la cérémonie et de Dicko Fils. A la fin de la journée, Imilo Lechanceux s’est réjoui d’avoir pu atteindre son objectifs ; celui de mettre du baume dans le cœur des personnes défavorisées. Un objectif atteint grâce aux soutiens de ses parrains et des personnes de bonnes volontés à savoir Alban Ouédraogo, Patrick Malo, Oumarou Boina, Jah Press, le président Extractor, son staff et tout son fan club. Des personnes à qui, il a traduit tout ses remerciements avant de donner rendez-vous l’année prochaine pour la 2e édition de sa journée caritative.

Yannick SANKARA


Articles similaires

MUSIQUE: Le footballeur burkinabè Jonathan Pitröipa lance sa société ce 23 juin

Afriyelba

Covid-19: le Festival de Cannes n’aura visiblement pas lieu cette année !

Afriyelba

Pourquoi B!ll! Now Now au Burkina? réponse avec Karl Carter PDG de Snake Nation

Afriyelba

1 comment

Sié Lecharmeur Mai 5, 2016 at 23 h 31 min

Initiative a saluer. Beaucoup de courage a lui

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR