18 June 2021

Miss Universités 2021 : le promoteur veut mettre l’intelligence et la beauté au profit du Made in Burkina

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La phase de présélection de la 19e édition de Miss Universités 2021 a eu lieu, le 28 mars 2021, au CENASA à Ouagadougou. Cette présélection a permis de retenir le nombre de candidates voulu pour la grande finale qui aura lieu le 28 mai prochain à la Salle des fêtes de Ouaga 2000.

Le public était déchaîné pour suivre la phase de présélection.

Elles étaient 43 candidates au départ à prendre part la phase de présélection de Miss Universités 2021 qui a eu lieu le dimanche dernier au CENASA. A la fin, ce sont 24 candidates qui ont été retenues pour participer à la grande finale qui aura lieu dans deux mois à Ouaga 2000. Le jury n’a eu besoin qu’une seule sortie, après celle de présentation au public, pour connaître celles qui devraient participer à l’élection de la 19e édition de Miss Universités 2021. En une seule sortie, en tenue traditionnelle, les membres du jury se sont retirés avant de revenir, quelques instants plus tard, avec les résultats.

Les 24 candidates qui vont s’affronter à la grande finale.

Du suspens il y en a eu. Selon la présidente du jury, Saïdatou Ouedraogo, c’est difficile de faire le choix car « toutes les filles étaient belles », mais il fallait se démarquer. Les critères utilisés étaient basés sur la beauté physique, l’assurance, la prestance. « Pour la présélection, les filles n’ont pas eu l’occasion de s’exprimer », à fait noter la présidente du jury. A l’en croire, les candidates étaient notées sur 20 et la meilleure note est 17. Quant à la 24e présélectionnée, elle a obtenu une note de 10/20. Toute chose qui fait croire au jury que le niveau est meilleur par rapport aux années précédentes, surtout quand on a 43 candidates en face.

Selon la présidente du jury, le choix était difficile.

Congo D. Latifatou est étudiante en 2e année à l’Université Aube nouvelle. Elle a eu la chance d’être présélectionnée. Sa joie est immense et l’exprime en ces termes « aujourd’hui ma joie est débordante et je ne sais pas comment l’exprimer. Je rends grâce à Dieu et remercie ma maman chérie qui a bien voulu m’accompagner dans cette aventure de conquête de la couronne de Miss Universités 2021 ». Pour la prochaine et dernière étape, mademoiselle Congo dit réserver des surprises. Le promoteur de l’événement, Hono Rabamba dit vouloir, à travers Miss Universités, mettre l’intelligence et la beauté au profit du Made in Burkina à travers quatre axes. Le chapeau de Saponé sera visité, le coco donda et le Faso Dafani seront les tenues exclusives de défilé des candidates lors de la grande finale. Hono Rabamba invite par ailleurs tous ceux qui seront présents à la grande finale le 28 mai prochain de s’habiller en coco donda ou en Faso Dafani.

Hono Rabamba veut mettre, au profit du Made In Burkina, l’intelligence et la beauté de la femme Burkinabè.

La valorisation du tourisme interne fait aussi partie de la volonté du promoteur. A cet effet, les 24 candidates feront une excursion touristique sur le site de la cour royale de Tiébélé pour visiter les peintures murales des femmes de cette localité enfin de mettre en valeur ce travail ancestral. Pour finir il a fait noter que pour avoir 24 candidates en phase finale de la 19e édition, il fallait donner la chance à beaucoup de filles de participer à la présélection. D’où le nombre important, 43 candidates, à la présélection.

Congo D. Latifatou réserve des surprises pour la phase finale.

Pour agrémenter la soirée, c’est le chef de la Maouland, Kayawoto, qui a mis « feu » au CENASA devant plusieurs centaines de maoulandais.

Abatidan Casimir NASSARA

 


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR