Recent Posts
a
16 July 2018

OUVERTURE DE WENDKUNI BANK INTERNATIONAL : La banque au service du développement de l’économie endogène

Ouvert à la clientèle depuis le 31 mai 2018, Wendkuni Bank International (WBI) a officiellement lancé ses activités, le 29 juin dernier, à son siège, à Ouagadougou. C’était sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Wendkuni Bank International (WBI), la banque de l’homme d’affaire burkinabè, Apollinaire Compaoré, a  officiellement lancé ses activités, le 29 juin dernier, à Ouagadougou. 14e institution bancaire au pays des « Hommes intègres », WBI ambitionne révolutionner le secteur bancaire sur le plan national et au au-delà des frontières burkinabè. Cela, à travers, entre autres, l’accompagnement des initiatives génératrices de revenus, l’essor des PME et PMI et la contribution à la lutte contre le chômage des jeunes et des femmes. WBI, en ouvrant ses portes au Burkina, en un mot, entend apporter sa contribution à la création d’un milieu de vie qui favorisera le développement de tout un chacun.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba et Apollinaire Compaoré (àd) lors de la coupure du ruban

La dénomination si distincte et originale de l’institution, selon le Directeur général, Adama Sanfo, traduit cette volonté et la ferme attachement des acteurs aux valeurs culturelles du pays. « Nous croyons au modèle de développement inclusif adapté à nos réalités et aux enjeux auxquels font face nos braves populations, travailleurs, commerçants et entrepreneurs », a-t-il dit, lors de l’ouverture officielle de la banque. Aussi, a-t-il ajouté, eu égard au contexte marqué par la concurrence WBI se veut être une banque innovante à l’écoute de sa clientèle tout en œuvrant au renforcement de la capacité globale du système bancaire et partant, au développement économique du pays. Doté d’un capital de 12 milliards de F CFA, avec un actionnariat à 90% burkinabè et 100% africain, WBI se positionne également comme la banque à même de mieux appréhender les besoins de sa clientèle afin de les satisfaire convenablement.

« Un levier supplémentaire dans le cadre de la poursuite de l’atteinte des objectifs du PNDES »

« Outre ces aspects, WBI se lance dans le pari de l’accroissement du taux de bancarisation, du financement des activités économique et de la création d’emploi au Burkina Faso », a poursuivi le directeur général. Pour ce faire, a-t-il rassuré, la banque a fait appel à un personnel expérimenté, dynamique et ouvert aux défis du monde actuel. « Nous ne doutons pas un seul instant de notre capacité à répondre aux multiples attentes de notre clientèle et de relever le challenge de positionner la banque comme un acteur incontournable pour le financement des PME et PMI au Burkina Faso », a encore souligné Adama Sanon. Mais, tout ceci passe nécessairement par la représentativité de l’institution et, les dirigeants en ont conscience. En effet, a promis le DG, afin de mieux servir sa clientèle, WBI ambitionne très prochainement à accroître sa représentativité géographique par l’ouverture d’agences à Ouagadougou et dans les autres villes du Burkina et l’implantation de filiales à l’international.

Les guichets de WBI sont désormais à votre service

« Avec les autres banques de la place WBI sera aussi un levier supplémentaire dans le cadre de la poursuite de l’atteinte des objectifs du PNDES à travers la collecte des ressources indispensables au financement d’infrastructures de développement et au financement de projets structurants », a spécifié le DG de WBI. Edith Clémence Yaka, représentant la ministre en charge de l’économie et des finances, a salué l’ouverture de WBI qui, selon elle, témoigne, en effet, de la volonté de ces responsables à accompagner le gouvernement du Burkina Faso dans le chantier du développement et s’inscrit dans les objectifs poursuivis par le PNDES. De son avis, la croissance économique, le développement du secteur privé et la réduction de la pauvreté tant prôné par les plus hautes autorités ne sauraient être possible sans un secteur bancaire saint, efficace et vigoureux. En outre, a relevé la représentante du ministre, l’accès au service financier et au financement bancaire demeure toujours une préoccupation. Avec un taux de bancarisation qui est passé de 5% en 2006 à 22% en 2016 l’accès aux services bancaires demeure toujours faible au Burkina. « Je ne puis douter que l’élargissement du paysage bancaire burkinabè avec l’arrivée de WBI va permettre de contribuer fortement à l’amélioration du taux de bancarisation et que la banque va jouer pleinement sa partition dans le financement de l’économie burkinabè », a espéré Edith Clémence Yaka.

Adama SIGUE

 

ENCADRE 1

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba à propos de WBI : « La création de WBI va permettre de soutenir la croissance au Burkina »

Je voudrais féliciter le promoteur, Apollinaire Compaoré qui fait la fierté du Burkina Faso surtout avec l’ouverture de cet établissement qui va enrichir le paysage bancaire. Ma conviction c’est que l’une des principales contraintes au développement c’est la faible inclusion financière. L’une des principales contraintes au développement des pays africains, c’est le faible accès aux services bancaires et financiers.

Il est important que l’on puisse faire en sorte que tous les Burkinabè puissent avoir accès aux services bancaires pour financer leurs projets, leurs entreprises… C’est comme cela que le Burkina Faso va se développer. Par le passé, quand nous étions plus jeunes, il y avait juste quelques banques qui appartenaient à des étrangers. Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir des fils de ce pays qui créent des banques. C’est pourquoi je suis venu, au nom du gouvernement, féliciter l’initiateur et féliciter également tout son staff.

Le gouvernement attend beaucoup de cette banque mais également des autres banques qui sont en activité. Car, on ne peut pas développer un pays sans un système bancaire et financier efficace. S’il y a des contraintes de financements au niveau des entreprises et des particuliers, le pays ne peut pas se développer. La création de WBI va diversifier l’offre des services financiers dans l’économie nationale et ainsi permettre de soutenir la croissance au Burkina. Et, c’est par la croissance que le revenu par tête va s’élever et qu’on pourra mettre fin à la pauvreté.

Loin d’être quelque chose d’anodin, la présence du gouvernement ce matin est l’expression d’un soutien massif et d’une ambition forte. C’est également l’expression d’une conviction que cette banque va contribuer très fortement à l’économie nationale. Je voudrais donc que tous les Burkinabè prennent l’exemple sur ce type d’initiative pour pouvoir apporter des services financiers au PMI, PME, aux grandes entreprises et aux ménages. Je veux que les Burkinabè comprennent que la création de cette banque va apporter un plus à la croissance de notre économie nationale et au développement de notre pays. Il y a déjà un Burkinabè qui a créé une banque et cela fait la fierté du Burkina. Je souhaite que WBI connaisse le même succès.

Propos recueillis par A.S

ENCADRE 2

LES PRINCIPAUX ACTIONNAIRES DE WENDKUNI BANK INTERNATIONAL

PLANOR AFRIQUE 45%

Banque régionale des marchés 10%

Moussa Koanda 8,34%

Caisse des producteurs du Burkina (CPB) 7,08%

Appolinaire T Compaoré 6,17%

SONAR IARD 5%

UAB VIE 4,17%

UAB IARD 4,17%

Jephta Compaoré 4,17%

SONAR VIE 3,33%

Source : Dossier de presse

 
Share With:
Rate This Article
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR