7 July 2020

RECREATALES 2018 : Une conférence de presse marathon pour « tresser le courage »

Partager
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages

Ce 19 octobre 2018 le directeur général des RECREATRALES , Aristides Tarnagda a donné les grandes lignes de la dixième édition de sa manifestation de théâtres contemporains aux hommes de médias, à travers une balade dans les domiciles du quartier gounghin qui accueilleront les différentes pièces de théâtre. La présente conférence de presse avait pour principal but d’informer le public Burkinabé et mondial que l’édition 2018 commencent à prendre forme et l’ouverture officielle est prévue pour le 25 octobre prochain.

Aristide Tarnagda a confié que le 25 octobre Ouagadougou deviendra la capitale du théâtre contemporain

Cette année les RECREATRALES se dérouleront du 25 octobre au 3 novembre 2018 autour du thème « Tresser le courage ». Une façon pour Aristide Tarnagda et ses collègues artistes d’appeler les Burkinabè à ne pas baisser les bras, à ne pas fléchir face aux périodes difficiles. Feu Norbert Zongo est le parrain de ces 10e  RECREATRALES. Aristide Tarnagda a expliqué ce choix par le courage que le fondateur de l’Indépendant a fait montre durant sa vie sur terre. Bien avant l’ouverture officielle la rue devant abriter le festival est déjà très animée. Les scénographes ont commencé à déployer leurs créations. Dans les cours que nous avons visité, les pièces de théâtres sont en création. La toute première cour accueillant les compagnies de théâtres est celle de la famille Nikièma. Là, nous avons pu suivre des comédiens en pleine séance de répétition sur la pièce de théâtre « Muzika » de Aristide Tarnagda.

Les comédiens en pleine répétition sur la pièce de théâtre « que ta volonté soit Kin »

Plus loin nous avons été accueilli par la famille Wango qui héberge une compagnie théâtrale venue de la Guinée Conakry. A notre arrivée elle travaillait sur une pièce de théâtre baptisée « danse chez les diables ». Après la famille Wango nous nous sommes dirigés vers la cour abritant l’administration des RECREATRALES ou les femmes et les filles du quartier ont concocté un spectacle de bienvenue pour les convives de l’édition 2018. Notre balade a pris fin avec la visite des installations au niveau du siège de l’INAFAC et le passage dans la famille Bazié où des comédiens répétaient sur la pièce de théâtre du Congolais Sinzo Aasan intitulée « Que la volonté soit Kin ».  Par la suite le directeur général des RECREATRALES a affirmé qu’une vingtaine de nationalités est présente au Burkina Faso depuis le mois de septembre et répètent constamment sur leurs pièces de théâtre.

On est déjà prêt pour la 10e édition des RECREATRALES

Il a ajouté que les innovations de cette année s’organisent autour de trois aspects. Le premier est que le théâtre de l’évènement  va accueillir pour la première fois une création pendant le festival. En plus de cette innovation il y a l’entrée en jeu du théâtre itinérant ou théâtre en famille pour la divulgation des créations dans la ville de Ouagadougou et dans les autres villes. En 2018, l’innovation c’est aussi l’ouverture du festival par un spectacle des mamans, des papas, des jeunes filles de ménages qui s’occupent des artistes. A en croire le premier responsable des RECREATRALES 70 000 festivaliers sont attendus et 350 artistes sont actuellement en résidence à Ouagadougou.

Ismaël Gansoré


Partager
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR