Afriyelba
A la Une Sport

REFUS DU MAROC D’ABRITER LA CAN :Mieux vaut avoir affaire à la CAF qu’à EBOLA


Les autorités marocaines  maintiennent leur  demande de report de la Coupe d’Afrique des  nations  prévue pour débuter le 17 janvier   2015 au Maroc. Elles restent inflexibles face à la Confédération   africaine, par peur du virus Ebola. Si la décision  des autorités marocaines est motivée par le souci de protéger la population, il n’en demeure pas moins qu’elle ne  sera pas  sans conséquence  pour la CAF qui  pourrait faire payer cette décision au Maroc. En effet, le football marocain pourrait être suspendu pendant plusieurs  mois, voire plusieurs années. Côté  finances, la CAF infligera sans doute  une amende  et réclamera  surtout la réparation  de tous les  préjudices moraux  et financiers causés par ce désistement. Les autorités marocaines qui ont sans doute mis sur la balance  l’argent que pourrait générer  l’organisation d’une aussi grande manifestation qu’est la CAN, et la santé  de la   population, ont  plutôt opté pour  la  protection de leurs  concitoyens,  face  aux risques sérieux  de propagation de la pandémie  mortelle Ebola.

S’il faut se féliciter de cette  préoccupation légitime du Maroc, on peut toutefois relever quelques incohérences dans l’attitude de ce pays.

 

Le Nigeria se propose  pour l’organisation du rendez-vous footballistique

 

En effet, le Royaume chérifien à  décidé d’accueillir  du 10 au 20  décembre prochain, les plus grandes stars de la planète football,  à l’occasion de la coupe du monde des clubs  de la FIFA. Sept équipes du monde entier  dont le Real de Madrid de Christiano Ronaldo se rencontreront  à  Rabat et Marrakech. Cette compétition  qui se joue pratiquement à la même période que la  prochaine CAN, pourrait susciter de vives polémiques sur le continent. Pour certains, la Coupe d’Afrique des nations génère peu de tourisme,  contrairement  à un championnat  d’Europe ou   une coupe du monde. En tout cas, on  se demande comment  la CAF va  réagir face à la demande marocaine. Le président Issa Hayatou qui semble avoir sous-estimé la menace  Ebola, est déterminé  à  organiser  « sa CAN». Pour  lui, accéder à la demande du Maroc  serait un aveu d’impuissance. Aussi, annuler la CAN est l’option la moins probable, tant la CAF vit des retombées financières de la Coupe d’Afrique. Trouver un ou  deux autres pays hôtes sera difficile à l’état actuel  de la situation, tant les Etats volontaires et capables d’accueillir  le tournoi dans deux mois ne sont pas légion. Reste maintenant à savoir ce que va faire  la CAF. Lors de la première  journée  des éliminatoires, l’instance dirigeante  du football  africain était restée ferme vis-à-vis  du gouvernement  ivoirien qui refusait au départ  d’accueillir la Sierra Leone  pour son match contre les Eléphants. La Côte d’Ivoire a bien sûr fini par lâcher prise devant l’insistance de la CAF. Assistera–t-on au même scénario ? Rendez-vous le mercredi prochain au Caire, où les dirigeants de la CAF se réuniront pour décider de la suite à donner. En attendant, le Nigeria se propose déjà pour l’organisation de ce rendez-vous footballistique. Une décision curieuse, venant d’un pays qui a frôlé le pire, en termes de dégâts d’Ebola. Le Nigeria veut-il user de tous les moyens pour être présent à la CAN ?

On sait que si l’organisation lui était confiée, il figurerait d’office sur la liste des pays participants à cette CAN. Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? En tout cas, pour Rabat, les choses sont claires : mieux vaut avoir affaire à la CAF qu’à Ebola.

 Le Pays


Articles similaires

VOICI LA LETTRE QU’A ECRITE CAROLINE TUINA ET QUI AURAIT VALU SA SUSPENSION DE LA RTB

Afriyelba

Neymar au PSG ? Voici le conseil que lui donne Cristiano Ronaldo

Afriyelba

«Anou Wooro» : Ka Cora dans l’ombre de sa mère

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR