Afriyelba
A la Une Mode

BOBO FASHION WEEK: C’est parti pour la 1ére édition


Du 13 au 15  juillet 2017, se déroule la manifestation culturelle « Bobo FashionWeek 2017 », consacrée à la mode.  Le pagne « Kôkô DounDa »,  symbole de la culture bobolaise, fera l’objet  d’un défilé de mode durant 3 jours,  grâce au styliste Bazem’se, de son vrai nom Baziémo Sébastien. La marraine de la cérémonie, Chantale Diallo, épouse du président de l’Assemblée nationale, a fait le déplacement  de Bobo, ainsi que Lassiné Diawara qui a patronné l’évènement pour assister à la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu dans la matinée d’aujourd’hui.

Faire de Bobo la plaque tournante de la mode autour du pagne « Kôkô DounDa »,  pendant 3 jours. Voici ce qui est recherché à travers le défilé de mode et le concours de jeunes créateurs stylistes, dans le cadre de l’évènement « Bobo FashionWeek ».  Ce pagne jadis délaissé et réservé aux couches démunies a acquis de la valeur , grâce au génie du styliste Bazem’se, selon le représentant du maire de Bobo à la cérémonie d’ouverture. Ce pagne valorisé est pour les populations de Sya ce que le Jean est aux Americains, a-t-il laissé comprendre. Le styliste et promoteur du pagne, Bazem’se, a su donner de la valeur au Faso Dan Fani avec des modèles, aujourd’hui, c’est le tour du « Kôkô DounDa », s’est-on réjoui  devant les officiels. Bazem ‘se n’a pas caché la fierté qui l’anime pour cette manifestation qui se tiendra du 15 au 17 juillet.

Basem’se le promoteur de l’évènement à remercié tous ceux grâce à qui, l’édition se tient

« Bobo FashionWeek » est un évènement dédié exclusivement à la mode », a-t-il souligné, au cours de son allocution, précisant que l’évènement sera annuel. Quant à la marraine, Chantal Diallo, elle a témoigné sa reconnaissance et a  adressé ses encouragements aux femmes  battantes et entreprenantes qui tissent et teignent les pagnes de nos régions destinés à l’habillement des populations. Bazem’se a donné ses lettres de noblesse à un tissu, on ne peut plus, bobolais,un tissu qui fait partie du patrimoine culturel bobolais dont on est fier de le porter, dira marraine.

La cérémonie d’ouverture a été marquée entre autres, par un défilé de masques de la région des Hauts Bassins

Tout en le félicitant, elle a souhaité que ce styliste puisse entrainer dans son sillage d’autres créateurs burkinabè. Cela contribuera à faire travailler les artisans locaux et à exprimer la préférence nationale dans le style vestimentaire, à son avis. Sa présence à l’évènement tient lieu de soutien à l’initiative du styliste, a-t-elle confiée. « Quand vous lancé un produit, il faut qu’il réponde aux exigences et aux goûts du marché », a dit Lassiné Diawara qui a estimé qu’il y a de la résistance dans le pagne. Pour lui, « Bobo Fashion Week » est un support supplémentaire pour le rayonnement de la culture. Raison pour laquelle, il a félicité Bazem » ‘se et tous les stylistes qui sont venus magnifier le « Kôkô DounDa ». Les défilés de mode et la visite des stands ont mis fin à la cérémonie qui continue demain avec des expositions, des conférences débats et après demain avec un grand défilé de mode qui va réunir une quinzaine de stylistes internationaux.

De notre correspondant à Bobo Dioulasso.

 


Articles similaires

Folie de mode acte 9: Bazem’sé a présenté sa « Fierté » au public

Afriyelba

Mali: Quand Fally Ipupa met le feu au Palais des Sports d’Aci 2000 de Bamako

Afriyelba

Seydou Diakité du groupe Bolloré au maire de Ouagadougou: « Trouvez nous un espace et on vous construit une autre Canal Olympia »

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR