Recent Posts
a
18 April 2019

REGGAE FESTIVAL CITY 2019 : L’espace qui vous fera « rêver » pendant 4 jours

C’est le 4 avril 2019 que l’édition 2019 de Reggae festival city a ouvert ses portes. Pour le lancement de l’activité qui se tient, à Ouagadougou, au palais de la culture Jean Pierre Guingané, plusieurs autorités ont fait le déplacement au nombre desquelles on peut citer le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango et son homologue du commerce, Harouna Kaboré. Le festival se tiendra du 4 au 7 avril 2019. 

4 jours durant, au palais de la culture Jean Pierre Guingané, les fans du reggae seront largement servis. 20 artistes reggae et pas des moindres du Burkina et d’ailleurs donneront des performances en live.  A côté de ces prestations live qui, a assuré le promoteur Sams’K, seront de très belle facture, les festivaliers pourront profiter de la rue marchande qu’offre le festival. Selon lui, son combat, c’est de faire en sorte qu’à chaque édition, les choses s’améliorent. « Notre combat, c’est de toujours aller de l’avant. Pour nous, le respect que l’on doit avoir pour le public doit passer par des spectacles vivants. Un chanteur, il n’est chanteur que lorsqu’il y a des musiciens derrière lui », a-t-il affirmé. C’est dire donc que pour l’édition 2019, Reggae festival city a mis les moyens pour faire « rêver » le public.

Et, pour cela, le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango n’a pas manqué de féliciter le promoteur lors de la cérémonie d’ouverture intervenue, le 4 avril 2019. Ce d’autant plus que, a-t-il précisé, le reggae est une musique qui véhicule des messages forts de paix, d’amour et d’espoir. « Combien de transformations ont eu lieu dans le monde simplement parce qu’on a été inspiré par des chants de Bobo Marley, d’Alpha Blondy, de Tiken Jah, Sana Bob, Martin Thierry.. ? », s’est-il interrogé. Et de poursuivre qu’au regard de la situation que traverse le Burkina Faso, le message d’espoir et de paix que véhicule le reggae doit être une boussole et amener les uns et les autres à garder le cap et à ne pas fléchir genoux. « Le reggae est une musique puissante qui nous permet de garder cette flamme et de continuer le combat », foi de Abdoul Karim Sango qui, pour finir, a souhaité un bon festival à tous les festivaliers.

Zanga CAMARA

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR