Afriyelba
A la Une Musique

RENTREE ARTISTIQUE 2018 du CENASA: Les ensembles artistiques nationaux au centre des intérêts


Le centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA) a organisé sa rentrée le samedi 16 décembre 2017 à Ouagadougou. Une occasion pour les premiers responsable de ladite structure de présenter leurs défis pour la nouvelle année à venir. La cérémonie s’est déroulée sous le patronage du secrétaire général du ministère de la culture.

« La rentrée artistique s’inscrit dans la tradition des centres culturels quel que soit leur nature ». Ce sont là les premiers mots de Seydou Zongo alias Zedess directeur général du CENASA à l’entame de la soirée. Il a d’emblée indiqué que son service a placé la présente rentrée artistique sous le signe de la redynamisation des ensembles artistiques nationaux (EAN) composés du balai national et de l’orchestre national. Une redynamisation qui passe par une amélioration des conditions de vie et de travail des membres de cet ensemble artistique. Pour ce faire, Zedess a réaffirmé sa détermination ainsi que celle du conseil d’administration à œuvrer pour que la question du statut des EAN trouve une solution diligente.

Le public n’a pas marchandé son déplacement pour assister à la rentrée artistique du CENASA

Le président du conseil d’administration du CENASA, Sidi traore a profité de l’occasion pour rappeler à tous les partenaires du CENASA et à  toutes les institutions présentes à la rentrée artistique que les ensembles artistiques et la salle kouama Lankoande  sont à leur service, pour leurs différentes activités. Le patron de la rentrée, jean paul Koudougou secrétaire général du ministère de la culture a d’abord confié qu’il faudrait travailler à conserver les acquis de l’année 2017, notamment la réfection de la salle de spectacle, afin de mieux affronter les défis de l’année à venir. Il a rassuré que son ministère prendra toutes les dispositions idoines pour que la relecture du statut des ensembles artistiques nationaux soit une réalité. Seydou Zongo a clôturé la série des allocutions en félicitant ces EAN qui ont brillamment représentés le Burkina Faso en juillet dernier à Tunis.

                                               Après les allocutions, place à l’attraction de la soirée               

Qui parle de rentrée artistique parle forcement de prestations musicales, humoristique de danse etc.  Ce sont ces différentes prestations qui ont d’ailleurs amené les uns et les autres à effectuer le déplacement comme l’a si bien dit le directeur général Zedess. A ce titre, l’orchestre national a ouvert le bal des hostilités avec des reprises des chansons de certains artistes burkinabé et internationaux. Ainsi le public a pu écouter en live Georges Ouédraogo, Djata Ilebou Lucky Dube  et bien d’autres. Après cette prestation de l’orchestre national, le balai national s’est invité  sur scène pour des instants de folie. Les danseurs de cette deuxième entité des EAN ont esquissé avec succès les différents pas de danses du pays des hommes intègres dans une ambiance folklorique. Le son des tam-tams, des tambours, des flutes et autres instruments du terroir ont assaisonné la danse. Le président des comédiens, son excellence Gérard Ouédraogo a apporté sa touche d’humour à la soirée. De plus, il faut noter que les anciens membres des EAN ont été conviés à la fête. Les mélomanes ont pu voir sur une même scène, Maria Bissongo, Maman Rovane, Yoni et bien d’autres

Zedess le DG du CENASA a promis œuvrer pour la relecture du statuts des EAN

       Il faut une sonorisation à la hauteur du standing de la salle

L’artiste musicien Burkinabé Oscibi johann a d’abord montré sa satisfaction de  voir Seydou Zongo tenir les règnes du centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel. Selon lui le CENASA ne répondait pas aux normes acoustiques, mais depuis sa réfection sous les auspices de Zedess les choses sont entrain de rentrer dans l’ordre. Il a, par la suite, confié que cette rentrée artistique est une première dans le milieu culturel, ce qui génère en lui un sentiment de satisfaction à l’égard du travail abattu par toute l’équipe du CENASA. Cependant Ocscibi Johann n’a pas manqué de formuler le souhait que le gouvernement, par l’entremise du ministère en charge de la culture, puisse soutenir le centre en question avec une bonne sonorisation qui correspond au standing de la salle de spectacle Kouama Lankoande.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur: Gaëtan Ouédraogo officiellement installé comme représentant des Burkinabè de trois pays

Afriyelba

Amity Méria a été rappelée au Canada

Afriyelba

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNE FILLE : Des jeunes filles demandent d’arrêter de chosifier les jeunes filles dans les médias et au cinéma ».

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR