Afriyelba
A la Une Société

SEMINAIRE DE HAUT NIVEAU DES PREMIERES DAMES CONTRE LE CANCER : Les détails d’un plan de travail de 48 heures


Le séminaire de haut niveau sur la lutte contre le cancer organisé sous le leadership des premières dames a débuté, le 1er août 2018, à l’hôtel Laïco de Ouagadougou et va se poursuivre toute la journée du 2 août. Nous vous proposons ici le plan de travail d’une quinzaine de délégations de premières dames et du Groupe des experts.

1er août :

-Séance inaugural de l’atelier de formation avec la participation du ministre en charge de la santé burkinabè, Nicolas Méda – https://bit.ly/2n3SZ3f. S’en est suivi une conférence inaugurale animée par le Pr Jean Marie Dangou de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et placée sous le thème : « Fardeau du cancer et ses déterminants dans la région Afrique ».

-Séance de travail 1 avec pour thème : « Sensibilisation et prévention du cancer ». Un thème développé par le Dr Namaitijiang Maimaiti de la Faculté de médecine de l’Université Yildirim Beyazit à Ankara en Turquie et le Pr Jean Marie Dangou. Ce dernier a mis l’accent sur les composantes de la prévention et de la lutte contre le cancer.

-Séance de travail 2 : Ici le thème a porté sur le registre du cancer et programme national. Là encore, le Pr Jean Marie Dangou est revenu avec deux sous-thèmes, à savoir, le « Programme national de lutte contre le cancer » et « Organisation de la prévention et de la lutte contre le cancer ». Le troisième sous-thème a été présenté par le Pr Bakarou Kamaté et est intitulé comme suit : « Importance du registre cancer et exemples de réussites en matière de registre cancer ».

-Séance de travail 3. Il s’est agi de développé la problématique du « Dépistage précoce des cancers prioritaires et plaidoyers ». Là, quatre sous thèmes ont été développé et ont fait l’objet de débats. « Diagnostic précoce. Dépistage », présenté par le Pr Bengaly Traoré ; « Apport de la cryothérapie dans le traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus : expérience de l’ONG JHPIEGO », présenté par le Dr Alain Damiba ; « De la théorie de l’action en matière de plaidoyer sur le cancer (fixer les buts et les objectifs ; engagements des parties prenantes », présenté par Mme Benda Kithaka et « Plaidoyer, suivi et évaluation du cancer (importance de réexaminer les buts et les procédures et de mesurer l’impact des initiatives de plaidoyer) », présenté également par Mme Benda Kithaka.

C’est cette série de présentations suivie de discussion qui met fin à la rencontre du Groupe des experts. Aussi, il faut noter qu’à chaque séance de travail il est désigné un président de séance et deux rapporteurs.

Dans la soirée du 1er août, il sera organisé un diner spectacle. Ce diner verra la participation des différentes délégations avec un message de la première dame du Burkina, Sika Kaboré.

Plusieurs premières dames sont attendues à cette rencontre de haut niveau dont celle de la Côte d’Ivoire, Dominique Ouattra

2 août :

La journée du 2 août sera consacrée à la rencontre de haut niveau des premières dames. Après la cérémonie d’ouverture interviendra la session des premières dames. Les travaux entrepris la veille seront poursuivis avec des présentations. Ainsi, on aura :

-Séance de travail 4 : « Financement durable de la lutte contre le cancer dans les Etats membres ciblés ». Ici, sept thématiques seront abordées. Entre autres, « Fardeau du cancer dans les Etats membres de l’OCI », aperçu présenté par le SESRIC ; « Financement durable dans la lutte contre le cancer dans les Etats membres cibles », présenté par la BIB, la BAD et l’UNFPA et une présentation faite par les premières dames sur leurs expériences nationales en matière de lutte contre le cancer dans leurs pays respectifs.

Après ces interventions interviendra une session close des premières dames. A la reprise de la séance plénière il sera procédé à la lecture de la Synthèse du rapport général, des motions, recommandations et résolutions et de la déclaration sur « Le leadership des Premières dames dans la lutte contre le cancer ». Suite à cela, le ministre en charge de la santé burkinabè procédera à la clôture de la rencontre.

A.S


Articles similaires

Alpha Blondy « Il y a deux de mes sons que je ne vais pas chanter au Burkina. Ce sont…. »

Afriyelba

Le journal Africa Stars aura 3 ans demain 1er mars

Afriyelba

PARTICIPATION CITOYENNE DES JEUNES: L’Association vie de jeunes ouvre l’autre parlement à Koudougou

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR