Afriyelba
A la Une Sport

VOICI COMMENT FLOBY A SUIVI SON TOUT PREMIER MATCH AU STADE


Dans l’après midi de ce 3 septembre, les Etalons du Burkina Faso ont battu les Zèbres du Botswana par le score de 2buts à 1 au Stade du 4 août de Ouagadougou dans le cadre du dernier match qualificatif pour la CAN 2017. Cette victoire arrachée contre soleil, vent et pluie a été vécue en live par l’artiste-musicien Floby qui suivait pour la première fois de son existence un match dans un stade de football. Voici comment le King Zodanga a vécu les 99 minutes de la rencontre (90 minutes de temps règlementaire plus 9 minutes de temps additionnel).

Avant que les Etalons et les Zèbres n’aillent au charbon, l’artiste-musicien Floby était programmé pour distiller de la bonne humeur aux nombreux supporters qui avaient pris place au Stade du 4 août. Il était donc contraint d’être présent au Stade du 4 août pour respecter son engagement envers les responsables de la Fédération burkinabè de football et de la téléphonie mobile Airtel sponsor officiel de Etalons Séniors. Venu avec toute sa bande aux environs de 13h, le King Zodanga est conduit dans les loges par les hommes de sécurité. A 13h 30 minute Gustave Taro, un des animateurs de la soirée l’annonce pour sa prestation. Accueilli par des cris de joie, des sifflés et  les sons des vuvuzéla, le Papa des orphelins, tout de noir vêtu,  entonne la chanson « Touma » en featuring avec l’Ivoirien Ariel Sheney. Ce son qui  sied parfaitement au contexte du match est repris en chœur par tout le stade.

V
Floby en pleine prestation au Stade

Après ce premier passage, Floby est admis dans les loges. Il doit revenir à la mis-temps. Pour tuer le temps, il décide donc d’aller suivre le match. Son tout premier match dans un Stade de football. Il est conduit avec sa bande dans la tribune des journalistes. Après avoir reçu les félicitations des uns et des autres, il prend place à côté de nous. « Tchiééé; comme c’est merveilleux. Quelle ambiance! » nous lance t-il tout joyeux avant de nous confier que c’est la première fois qu’il prend place dans un stade pour suivre un match de football. Pour être dans le bain, il nous demande les enjeux du match. « Il nous faut forcément une victoire pour être sûr de nous qualifier pour la CAN ». « Ok. On va gagner » dit-il tout confiant.  A 14h, l’arbitre donne le coup d’envoi de la rencontre. « Nous allons les écraser. Attends tu vas voir. On ne nous gagne pas chez nous; ce n’est pas possible, surtout pas à mon premier match au stade » promet Floby à un journaliste.

V4
Les Etalons ont, contre soleil, vent et pluie, assuré leur qualification pour la CAN 2017

Malgré qu’il avait la feuille du match en main, il demande si Bertrand n’était pas là. « Si, c’est le numéro 10 » lui répond un de ses voisins. Rassuré, Floby suit avec attention le match. Il applaudi les belles actions des Etalons et manifeste son mécontentement à chacune des mauvaises actions des poulains de Paulo Duarte.  « Tu sais pourquoi je ne suis jamais venu suivre un match au Stade? » nous demande t-il tout mécontent lorsque Pitroipa a raté de justesse une occasion. Il n’a même pas attendu notre réplique  avant de répondre: « C’est parce que j’ai un cœur fragile. Je n’aime pas la défaite et les mauvaises actions de jeu ». A peine a-t-il terminé sa phrase que Préjuce Nacoulma pousse le ballon dans les filets adverse.

V3
Selfie Floby et Imilo

« Buuuuuuu, buuuuuuuuuuu, buuuuuuuuuuuuuuuu » crie Floby qui soulève vigoureusement les bras pour célébrer le but. « Je ne t’ai pas dit?, nous allons les écraser ici » dit-il à son voisin journaliste. Entre temps, il est rejoint dans les tribunes par Imilo Lechanceux. Un petit Selfie pour immortaliser leur présence au Stade et certainement pour poster sur facebook et les deux gladias de la musique burkinabè se mettent à suivre le match. A la mis temps, l’animateur annonce Floby pour sa 2e prestation.  Lorsqu’il est descendu, il entonne « Tu me connais », ôte son habit et se lance dans une folle course. Suivi par Imilo Lechanceux, il fait le tour du Stade pour haranguer la foule. Après sa prestation, il revient prendre place pour suivre le reste de la rencontre.

V7
La déception se lisait sur le visage de Floby après l’égalisation des Zèbres

« Je vais rester pour voir comment les Etalons vont finir avec ces Zèbres. Il reste encore 2 buts » nous souffle -t-il tout essoufflé. A la 70e minute commence le vent et ensuite la pluie. « Tant qu’on arrête pas le match je suis calé. Je n’ai pas peur du vent et de la pluie » fait savoir le Kirikou D’Afrique avant de céder face à la violence du vent. « Vont-il arrêter le match? » questionne t-il lorsque la pluie s’abattait  sur le Stade. « Non je ne pense pas. Le match est presque fini et les arbitres feront tout pour le terminer » lui répond un supporter. Et pendant qu’il était entrain de chercher un abris, l’arbitre siffle un pénalty pour les Zèbres. Floby se met en colère et charge l’arbitre. Une colère qui n’a pas empêché le joueur botswanais d’égaliser le but.

V2
C’est à pas de course que Floby a entamé sa seconde prestation

Le visage de Floby qui était joyeux devient grave. « Ce n’est pas possible. Comment…? Tu vois c’est à cause de tout ça que je n’aime pas venir au stade » monologue -t-il.  Abattu, il continu de supporter, de crier et d’applaudir. Et lorsqu’à  la 98e minute, Banou Diawara marque le 2e but des Etalons, Floby, tout comme la plupart des supporters rentrent dans la pelouse pour manifester leur joie. Il court, saute et lève les bras vers le ciel pour remercier Dieu d’avoir délivrer le peuple Burkinabè. Juste après l’arbitre met fin à la rencontre. « Allez c’est bon. Mission accomplie. Allons » lance l’auteur de « my lady » à sa bande. Hors du stade il se met debout à bord de sa voiture, et drapeau du Burkina en main, il fait la parade dans la ville en criant « Yaa Ya boin », son slogan favori.

Yannick SANKARA


Articles similaires

Miss Monde 2015 : la représentante du Zimbabwe destituée

Afriyelba

DJ ARAFAT s’en est finalement allé

Afriyelba

Oscibi Yohann accueilli en héro à Ouagadougou

Afriyelba

1 comment

bod Sep 6, 2016 at 11 h 40 min

Floby qui suit son tout premier match au stade du 4 août ! Le titre du texte est tout de même ahurissant ! A dire que Floby ne se rend au stade du 4 août pour supporter les Etalons que quand la FBF signe avec lui un contrat… Où est alors le patriotisme ? Il faut supporter les autres pour à son tour être supporté. Dans tous les pays du monde les vedettes font montre d’un dévouement non intéressé et permanent pour la cause nationale même quand ils ont un cœur fragile. C’est d’ailleurs de cette façon qu’on fortifie son cœur pour la construction des redoutables pyramides nationales! En lieu et place de ce titre à polémiques, je propose : »Floby, grand supporteur des Etalons au stade du 4 août »

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR