Afriyelba
A la Une

Abidjan: trafic de sperme, le nouveau deal des brouteurs


Il se passe des choses bien étranges dans la capitale économique ivoirienne. Un fait insolite aliment les discussions ces jours-ci. Il s’agit d’une nouvelle pratique qu’utilisent des arnaqueurs  communément appelé des brouteurs pour arriver à leurs fins. Après les organes humains et autres pratiques mystiques, ces cybercriminels se sont retournés vers le sperme pour fructifier leurs affaires. Dans notre enquête, nous avons rencontré certains d’entre eux qui ont accepté nous parler sous couvert d’anonymat. A notre question de savoir là où ils trouvaient le sperme, ces derniers nous ont répondu qu’ils offrent de fortes sommes d’argent aux gérants d’hôtels afin qu’ils le leur fournissent. Dans les faits, ces gérants de chambres de passe s’arrangent pour récupérer les préservatifs oubliés ou utilisés par les clients. D’autres brouteurs utilisent une autre méthode qui est celle de convaincre les jeunes de certains quartiers défavorisés afin qu’ils leur fournissent leur semence contre des sommes allant de 10 000 à 15 000 F CFA. Une fois le sperme en main, les brouteurs font recours aux marabouts ou aux fétichistes qui se chargent du reste pour la prospérité de leurs affaires nous confie une source. Elle va plus loin en expliquant qu’il est aujourd’hui très dangereux d’utiliser des organes humains car bon nombre de brouteurs se sont faits arrêtés suite à cela. « Comme ils ne peuvent plus faire des enlèvements pour offrir du sang humain ou des organes à leurs féticheurs, c’est le nouveau moyen qu’ils ont trouvé pour continuer leur pratique » a ajouté la source.

Eauderose


Articles similaires

Ouvrir la musique Ouest africaine au marché mondial, l’objectif de la huitième édition de Yaar music-Soko Festival.

Afriyelba

OBTENTION DE VISAS: Le calvaire des artistes burkinabè

Afriyelba

FIRHO 2016: Kevin Diboty, l’humoriste gabonais est déjà là

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR