Afriyelba
A la Une Société

« BAYIR DAARE », 2E EDITION: Pour une jeunesse engagée dans la décentralisation


Le 25 novembre 2017, la 2e édition des journées « BayirDaaré » lèvera le rideau, à la Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou, pour deux jours de festivités et de sensibilisation. Jusqu’au 26 novembre donc, l’Association jeunesse teel-taaba de La-toden, initiatrice de ses journées entend, en plus de promouvoir la culture, inciter les jeunes à une participation active dans la gestion communale. C’est ce qu’a fait savoir le comité d’organisation aux Hommes de médias, ce 18 novembre, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’Ecole nationale des Douanes .

« Bayirpalobdininkougri » et « Bayirsombninzaanbo », des expressions mooré pour dire qu’on ne saurait tournée le dos à la communauté. Ce concept, l’Association jeunesse teel-taaba de La-toden l’a compris. Mieux, elle le met en pratique à travers les activités qu’elle déroule à l’instar des journées « BayirDaaré » comprenez par là « le jour de la patrie ». Un évènement culturel qui, selon le comité d’organisation, se veut être un cadre fraternel d’échanges artistique et culinaires entre les ressortissants de la commune de La-toden d’une part et d’autre part, entre les ressortissants des communes sœurs.

Le président de l’Association a invité les fils et les filles de la région à sortir massivement pour faire de la 2e édition un succès total

Après une première édition qui s’est penchée sur  la contribution de la jeunesse dans la cohésion sociale et le développement local, la deuxième édition qui se tiendra du 25 au 26 novembre prochain sera placée sous le thème : « Gestion participative de la commune dans le cadre de la décentralisation : quelles contributions de la jeunesse ? ». Une manière, selon le président de l’association, Innocent Désiré Zambelongo, d’amener la jeunesse de la commune à percevoir leur rôle dans la mise en œuvre de la décentralisation.

Pour ce faire, il sera organisé des panels suivis de débats autour du thème et des échanges entre les ressortissants et les autorités communales. L’aspect festif lui, sera marqué par des prestations de troupes traditionnelles venues des différents villages que compte la commune et des séances de dégustation des mets locaux. A cela sera greffé des expositions des produits et articles divers et une soirée dansante retro.

l’affiche de l’évènement

Pour un succès éclatant de l’évènement, Innocent Désiré Zambelongo n’a pas maqué de convier l’ensemble des filles et fils et de la région et les amoureux de la culture à effectuer le déplacement de à la  maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou, les 25 et 26 novembre prochains pour découvrir les potentialités culturelles qu’offrent la commune de La-toden. L’évènement est placé sous le parrainage de Monsieur Boureima Ouibga inspecteur divisionnaire des douanes et le co-parrainage du capitaine des Etalons Charles Kaboré

Zanga CAMARA


Articles similaires

Entrepreneuriat: Des acteurs culturels à l’école de Timothée Ouoba

Afriyelba

Diego Maradona soupçonné d’agression sur sa petite amie ?

Afriyelba

SOFIANE COULIBALY:  » Couleur vacances, c’est l’Afrique qui danse, qui joue et qui gagne »

Afriyelba

1 comment

Zambelongo Rimbessida Nov 18, 2017 at 21 h 08 min

 »Si la termitière vit, qu’elle ajoute de la terre à la terre ». Maître PACERE Titinga. Ensemble, nous ferons de Lâ-toden une commune de référence.

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR