26 November 2020

Biographie : Qui est Idak Bassavé qui fête son anniversaire ce 28 octobre?

Partager
  • 39
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    39
    Partages

Idak Bassavé, de son vrai nom Bassavé Kadi, est enfant d’une famille de célèbres artistes musiciens burkinabé (Abdoulaye Bassavé et Marie Béré et enfants) qui ayant constitué dans les années 1980, le célèbre groupe musical baptisé « la famille Bassavé », se produisit partout dans la sous région Ouest Africaine. 

Kadi grandit en famille bercée par les notes mélodieuses de guitare et de piano et par les cadences de batterie de ses virtuoses de parents.

Ainsi encadrée, elle fit l’apprentissage du métier dès sa tendre enfance, pratiquant le piano dès l’âge de 13 ans en même temps que ses études secondaires.

Avec sa famille, l’orchestre « la famille Bassavé », elle participe à une série de concerts « live » dans presque tous les pays d’Afrique de l’Ouest, avec des titres d’albums restés célèbres au Burkina Faso, tels « Zambda », « au nom du peuple » et « toka toka ».

A partir de 1998 et avec l’accord de ses parents, Kadi Bassavé d’entamer une carrière en solo, sous le nom d’artiste Idak Bassavé.

Elle sort en décembre 1998 son premier album en sept titres, baptisé « hommes intègres », dédié à son pays le Burkina Faso ; un condensé de rythmes tirés du terroir burkinabé où dominent le « warba », le « liwaga » etc.

Mais demeurés ouverts à d’autres courants musicaux comme le raggae, et la salsa. Cet album connaît un franc succès au Burkina Faso et offre à Idak Bassavé l’accès aux portes de la notoriété. Elle est dès lors sollicitée à de nombreux concerts et galas au Burkina Faso au Mali en Côte d’Ivoire, au Niger et d’autres pays Ouest africaine dite « kora » le 3 novembre 2001 à Johannesburg en Afrique du sud, ainsi qu’à d’autres grandes manifestations du genre, tel le « Bénin Awards » de Cotonou en décembre 2001.

Elle est invitée le 6 mars 2002 par la Première dame du Niger à un grand concert au palais des Congrès à Niamey.

Sur le plan national, elle participe aux diverses manifestations du SIAO du FESPACO des nuits atypiques de Koudougou (NAK) elle se produit à l’occasion de sommets de stage chefs d’Etat ou de « nuit des dames ».

Le 1er février 2002, elle est récompensée du clip d’or décerné par la Télévision nationale du Burkina pour son titre « mouzo haouré ».

Elle est décorée de la médaille de chevalier de l’ordre du mérite burkinabé.

Source : Africulture

 


Partager
  • 39
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    39
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR