Recent Posts
a
16 July 2018

BOBO FASHION WEEK II : Quand le Koko dunda se décline en soie

La deuxième édition de Bobo Fashion Week a connu son apothéose, dans la nuit du 23 juin, à la Maison de la culture Monseigneur Anselme Titiama Sanon avec un défilé et des prestations d’artistes. A l’occasion, ils étaient une quinzaine, les stylistes du Burkina, du Benin, de la Côte d’Ivoire, du Mali et de la France qui ont montré leur savoir-faire à travers des collections tous aussi inventives qu’extraordinaires.

« Dévoiler chaque jour les multiples facettes de ce beau pagne, devenu aujourd’hui tendance et fierté pour la mode vestimentaire burkinabè », voici un but qui colle au styliste burkinabè, Sebastien Baziémo alias Bazem’sé. En effet, après avoir lancé et mis le Koko dunda sur la scène internationale avec Bobo fashion Week, acte I, l’acte II de ce grand rendez-vous de la mode se tient  actuellement dans la belle cité de Sya. Objectif : valoriser la culture burkinabè et particulièrement, toujours porter plus haut le Koko dunda. Le clou de ce grand évènement est intervenu dans la soirée du 23 juin. Au programme, un défilé de mode haut niveau avec une quinzaine de stylistes du Burkina et de la sous-région. Dès l’entame de la soirée, c’est la compil Bobo Fashion Week, un groupe d’artistes bobolais qui a fait son entrée avec le titre « Koko dunda ».

Une vue de la Collection de Bazem’se

 Cela, pour permettre au public de bien s’installer. Juste après ce passage est intervenu alors le premier tableau de la soirée. Et, c’est Bouba, un styliste de la ville de Bobo qui a d’abord présenté sa collection. S’en est suivie, celle de ZS création. Tous deux, ils ont présenté des tenues confectionnées à base du tissu à l’honneur, le Koko dunda. Le 3e styliste de ce premier tableau est un Béninois. Le nom de sa marque : « Riche ou rien » avec une collection extraordinaire du nom de « On est tous les mêmes ». Pour ce premier carré, c’est Fousséni Traoré du Mali qui a bouclé la marche. « Paraître pour séduire » est le nom de sa marque. Pour cette édition de Bobo Fashion Week, il a présenté sa collection « Coopération Mali-Burkina ».

collection en soie de Bazem’sé

Dans le deuxième tableau, c’est Celeste confection qui ouvre le bal avec ses œuvres de la collection « Elegance naturelle ». A sa suite sont intervenus, Koba Barro, Ide Mava et Mamy Sor de la Côte d’Ivoire avec sa collection « Ephata ». La marque Couleur Indigo, venu du Benin, dans le troisième tableau a rendu hommage aux femmes battantes, particulièrement à Winnie Mandela avec sa collection. Koro Deka, elle a présenté « Soirée de femme » avant le passage de OB Style. Le quatrième et dernier tableau a vu le passage  de Oulipat Création et sa collection, « Signature ». Pathé’o, l’un des stylistes les plus renommés du continent est ensuite intervenu avant de faire place à la collection Koko dunda en soie. C’est une collection de tenues Koko dunda mais pas comme on a l’habitude d’en croiser. Cette fois ci, le Koko dunda a été imprimé sur de la soie rendant ainsi le tissu plus léger et fun.

La collection coopération Mali Burkina a séduit le public

Pour Bazem’sé, c’est une manière d’apporter une nouvelle touche à ce tissu et montrer le travail bien fait des femmes tisseuses. Au passage, il s’est réjoui du déroulement de la soirée car, son objectif a été atteint avec la participation de plusieurs acteurs de la mode venus de la sous-région et des membres du gouvernement burkinabè.

« Paraître pour séduire », une collection bien appréciée des invités de Bazem’sé

Adama SIGUE

 
Share With:
Rate This Article
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR