Afriyelba
A la Une Mode

Bobo Fashion Week: Le promoteur Bazem’sé longuement applaudi pour son coup de maître


Un tonnerre d’applaudissements de plus de 3 minutes; c’est par ce acte que les participants de la première édition de la grande soirée de Bobo Fashion Week, tenue le 15 juillet dernier au Palais de la culture, ont manifesté leur joie à l’endroit de Sebatien Bazemo, alias Basem’sé, promoteur de la manif. La joie du public était justifiée par plusieurs raisons. D’abord parce que Bazem’sé a fait de la  promotion du Kôko Dunda, du nom de ce pagne originaire de Bobo Dioulasso, jadis abandonné, son cheval de bataille. Sur le sujet, le styliste a confié « Chaque styliste, chaque créateur a ses délires et ses rêves. Les miens c’est la promotion et la valorisation non seulement du Kôko Dunda mais aussi, des femmes qui se battent nuit et jour pour tisser le pagne ».

Ensuite parce qu’il a réussi à organiser, un évènement de mode sans pareil à Bobo Dioulasso. Mieux en faisant de ce coup d’essai un coup de maître à travers l’organisation réussi de conférences débats, de concours jeunes créateurs de Bobo Dioulasso et surtout du défilé de mode qui a été de très haute qualité tant au niveau de l’organisation que des stylistes qui ont présenté des collections. Ce jours d’ailleurs la part belle a été faite à Bazem’sé. Bien avant qu’il ne fasse défiler ses mannequins  avec ses superbes tenues, il a bénéficié d’une pluie d’éloges de la part des 3 animateurs de la soirée. Assetou Ouédraogo fera savoir au public que Sebatien Bazemo est né avec des Six-eaux entre les doigts. « Enfant, raconte elle, il a dit à sa maman qu’il voulait  faire  de la couture; toute chose que sa maman a refusé le préférant à la mécanique. Mais Bazem’sé va poursuivre son rêve pour devenir ce qu’il est aujourd’hui » raconte elle.

Et à l’animatrice camerounaise d’ajouter: « Bazem’sé dans la mode c’est 16 ans d’expériences, 10 ans de folie de mode et une année de Bobo Fashion Week. Il a d’abord commencé par valoriser le Faso Dafani avant d’en venir au Kôko Dunda. Pagne, jadis marginalisé, le Kôkô Dunda est aujourd’hui dans les gardes robes de presque tous les Burkinabè. Il est l’auteur de plusieurs créations et de plusieurs modèles qui ont fait le tour du monde ». Après ce petit rappel place a été faite à la présentation de sa collection. Et l’honneur est revenue à Georgette Badiel, mannequin international de sortir avec la première tenue. C’en est suivie un défilé de plus de 15 minutes sous le regard admiratif de la marraine Chantal Diallo et du parrain Lanciné Diawara. Des parrains qui ont promis accompagner le promoteur dans son combat noble qu’est la valorisation du pagne Kôkô Dunda. Rendez-vous est pris l’année prochaine pour la 2e édition.

Yannick SANKARA.


Articles similaires

Du nouveau avec votre boisson énergétique X-plus : désormais le paquet compte 16 bouteilles, moins cher et disponible aussi en canette.

Afriyelba

Préjuce Nacoulma signe son 2e doublé en ligue 1

Afriyelba

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR