Afriyelba
A la Une Musique Société

 »Boul-Yam » ou la germination du savoir, la nouvelle maison de l’éducation artistique et culturelle a ouvert ses portes à Tampouy.


Tampouy a désormais son espace de création et d’apprentissage pour les artistes, les enfants et les habitants du quartier et des quartiers riverains. Il s’agit de l’espace Boul-Yam qui a ouvert officiellement ses portes ce samedi 28 février. Réalisation de l’association Ensemble-artistique Wakat, Boul-Yam qui signifie en langue nationale mooré  »la germination du savoir » se veut un lieu de partage et d’échange des différents savoir, parcours, expérience et compétences. 

Sibiri Ablassé Zongo dit Zadba, président de l’association Wakat.

L’association Wakat qui a toujours travaillé pour la promotion de l’art, la culture, l’éducation et la préservation de l’environnement ajoute une nouvelle corde à son arc. L’espace Boul-Yam lui permettra d’atteindre ses objectifs en proposant de nombreuses activités au public et aux artistes burkinabè. Le nouvel espace proposera un espace d’accueil et d’échange pour les passionnés d’art et de culture de tout âge, un lieu de création de création et de diffusion d’oeuvres artistiques afin de soutenir la création sous toutes ses formes. Il contient également un studio de musique et une salle de répétition pour les artistes et un laboratoire de conception et de réalisation pour tous ceux qui veulent construire les projets innovants. Boul-Yam a pensé aux enfants et aux étudiants avec une bibliothèque et un espace d’étude. L’espace constitue enfin un lieu de formation s’adressant au professionnels du secteur culturel, aux enfants et aux adultes qui souhaitent se former aux différentes pratiques artistiques. Avec les ambassadrices de l’environnement, l’association Wakat entend également sensibiliser sur la protection de l’environnement.

La cérémonie a connu la participation d’autorités coutumières et administratives et de personnalités culturels.

Selon le président le président de l’association Sibiri Ablassé Zongo dit Zadba, c’est un rêve de l’association qui se réalise et le centre travaillera à perpétrer la culture africaine en général et burkinabè en particulier. <<Nous remercions les habitants du quartier qui nous offrent l’hospitalité. Nous allons ensemble travailler à faire en sorte que nos enfants n’oublient pas nos traditions, car c’est ainsi que nous resterons en vie. Il faut que l’homme de demain incarne des valeurs qui ressemblent à nos racines>> a-t-il confié. Il n’a pas manqué de remercier le directeur de l’école Signoghin A et B qui depuis 2016 a permis à l’association de faire les  »Vacances artistes et découverte culturelle » qui ont donné naissance aujourd’hui à Boul-Yam. Boul-Yam prévoit mettre en place  »Boul-yam caravane », une bibliothèque ambulante qui va sillonner les quartiers et les écoles pour faire la promotion du livre et proposer des spectacles de contes.

Pierre Muller, directeur délégué de l’Institut français.

Le directeur délégué de l’institut français Pierre Muller promet accompagner l’espace dans la réalisation de ses objectifs. << Je suis très honorée d’être là. Nous souhaitons le meilleur à l’association que nous avons commencé à soutenir l’année dernière et que nous allons continuer à soutenir en 2023 afin que le plus grand nombre d’enfants puissent partager des moments de culture dans ce quartier>> a-t-il déclaré.

La cérémonie a été marqué par des prestations artistiques et  pris fin par la visite guidée des locaux de l’espace Boul-Yam.

Par Wend Kouni


Articles similaires

Brand New: Rocky Gold- Copine (clip officiel)

Afriyelba

 12PCA 2019 : Une édition fortement métissée

Afriyelba

Règlement de répartition au BBDA: Une équipe mise en place pour réviser les textes

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR