Afriyelba
Cinéma

« CHERE MAMAN »: LE CADEAU DE CANAL+ AUX FEMMES


Le 8 mars dernier, a été célébrée dans le monde entier la Journée internationale de la Femme. Une occasion que Canal+ a saisi pour rendre un vibrant hommage aux Femmes africaines et Burkinabè en particulier à travers la projection d’un film intitulé « Chère maman » de la réalisatrice Nigérianne Liz Benson-Ameye. Ce cadeau, Canal + Burkina l’a offert aux Femmes Burkinabè hier 11 mars à l’Institut français de Ouagadougou.

« Chère Maman » est l’histoire d’une mère qui est à Port Accourt au Nigeria et veut à tout pris rester en contact avec son fils qui vit et travaille à Lagos.  Elle passe tout son temps à appeler son fils qui, compte tenu de son travail n’a pas le temps de communiquer avec sa maman. « Maman je suis au volant je te rappelle ». « Maman je suis au boulot si je rentre je vais te rappeler »; « Maman je suis au lit, à mon réveil je vais te rappeler », ce sont là entre autres les réponses que donnait le fils à sa maman. Mais il ne rappelait jamais.

mère
La maman (en blanc), s’est toujours mis entre son fils et sa petite amie

Affecté par le décès de la maman à son collègue et ayant mesurer l’importance d’une mère, le fils prend la décision d’aller passer ses congés auprès de sa génitrice. Il appelle alors sa maman pour lui faire part de la nouvelle. Quelques jours plus tard effectivement le fils se rend à Port Arccourt auprès de sa maman pour passer ses congés. Une occasion que la maman a saisi pour « emmerder son fils ». Elle le réveille chaque jour tôt le matin pour la prière, s’interpose entre son fils et sa petite amie, bref, elle surveillait tous les faits et gestes de son fils. Une attitude que le fils trouve souvent exagérée mais qu’il a fini par comprendre que sa maman fait tout cela pour son bien. Après ce temps  passé auprès de sa maman, le fils est reparti à Lagos totalement reconvertis. Il a changé positivement. Voici le synopsis du film que Canal + a offert en exclusivité à ses invités le 11 mars à l’Institut français dans la salle du petit Méliès. Un film qui a été très bien apprécié par les nombreux cinéphiles présents dans la salle.

Clément
Clément Kouamé,  directeur général de Canal+ Burkina a remercié ses invités pour avoir honoré de leur présence, à la projection

Béatrice Damiba, ex présidente du Conseil supérieur de la communication a dit toute sa satisfaction d’avoir pu suivre ce film qui retrace les relations d’amour qu’il y a entre une mère et ses enfants. En tant que mère elle s’est sentie directement concernée et a souhaité que ce qui s’est passé dans le film soit vécu dans la plupart des familles. Expliquant la décision de la projection du film, Clément Kouamé, directeur général de Canal+ Burkina a indiqué que sa structure ne pouvait pas laisser passer l’occasion du 8 mars sans faire un clin d’œil aux femmes. « Nous avons donc choisi le cinéma et ce film en particulier pour rendre hommage à nos femmes, à nos mères et à nos sœurs » a dit Clément Kouamé avant de confier que le film sera bientôt diffusé sur la chaine Nollywood. Celles et ceux qui n’ont donc pas pu faire le déplacement à l’Institut français de Ouagadougou pourront donc le voir sur chaîne nigérianne. Tous les cinéphiles sont repartis avec des présents offerts par Canal +.


Articles similaires

Alex Ogou réal de « Invisible »: Voici comment il a choisi les acteurs de la série. Interview

Afriyelba

Nabaloum Boum Boum rebondi dans le cinéma

Afriyelba

CANAL OLYMPIA YENNEGA: La salle est désormais disponible

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR