Afriyelba
A la Une Musique

Concert de Magic Systèm à Ouaga: C’était fou


Dans le cadre de la célébration de ses 20 ans de carrière, le groupe Magic System a tenu le 9 décembre 2017 son concert de Ouagadougou. L’évènement s’est déroulé dans la cuvette du stade municipal avec un public qui a bougé au rythme des 20 années de succès.

« Les concerts de Magic System sont comme de bons plats au restaurant. On commence d’abord par une entrée, ensuite on passe au plat principal et enfin on fait appel au dessert. ». Ce sont là les mots de A’salfo à l’entame du spectacle, autour de 20h 33mn. En suivant ces étapes, le public a savoure le concert avec une entrée dont le premier ingrédient était le titre Dounia. Assis chacun sur sa chaise, Tino et A’salfo ont ouvert les hostiles sur un podium un géant podium accompagné de 3 géants écrans. A l’entente de leur voix, les mélomanes ont observé un silence de quelque instant avant de faire trembler le stade avec des cris. Par la suite, des titres comme « Anoumambo », « petit à petit » et bien d’autres sont venus relever la saveur de l’entrée. Vers la fin de cette étape, A’salfo n’a pas manqué de saluer la bravoure de Jah press, et de Clément Kouamé, qui selon lui ont compris très vite que la culture avait une place prépondérante dans le développement d’un pays.

L’entrée du spectacle

Il a aussi appelé la jeunesse africaine à croire en ces potentialités et éviter d’aller se faire engloutir par la méditerranée. Le premier des magiciens a invité les autorités du continent noir et particulièrement du Burkina à mettre en place des politiques permettant aux jeunes d’avoir un niveau de vie meilleure. Passé cette phase le public pouvait maintenant se régaler avec le plat principal du groupe. Un plat de résistance bien garni avec des tubes comme « chéri coco », « un gaou à paris », « petit pompier », « Dynamo », « tapé dos » et bien d’autres qui ont plongé le public dans l’hystérie

Des 6 étapes déjà effectuées c’est le public de Ouaga qui était le plus chaud selon le groupe

La partie la plus inintéressante a été sans doute  observée à 22h 22 lorsque  A’salfo a demandé au public surchauffé d’allumer leur téléphone, pour montrer au monde entier que l’ambiance était ferrique à Ouagadougou. Et au rythme de « Amoulanga », les spectateurs ont chanté en chœur avec le groupe.    Après ces beaux instants plein d’émotions d’un stade municipal illuminé, l’enfant prodige de zorgho (A’salfo) et ses camarades ont rendu hommage à deux footballeurs qui ont fait et continuent de faire la fierté de la cote d’ivoire et du Burkina Faso.

Les enfants d’Anoumambo se sont donné à fond

Ces deux sportifs sont Moumouni Dagano et Gervinho. Respectivement ancien capitaine du pays des étalons et actuel capitaine des éléphants. En somme les Gaou magiciens ont bouclé le show autour de 23H 30 avec « 1er gaou », le titre qui les a révélés aux yeux du monde entier, et « Magic in the air ». Un menu servi au dessert. Rendez vous est pris demain 11 décembre pour le 2e spectacle des 20 ans de carrière du groupe au Burkina Faso.

A’Salfo rendant hommage à Gervinho et à Moumouni Dagano

Sougrinoma Ismael GANSORE (Stagiaire)


Articles similaires

KUNDE 2017: la plupart des artistes invités arrivent demain

Afriyelba

La robe « vagin » fait un malheur sur les réseaux sociaux

Afriyelba

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR