Recent Posts
a
18 November 2018

FEMULIG ACTE 3: l’orchestre Bella mondo de la Côte d’Ivoire sera au RDV

Ils sont guitaristes, batteurs, pianistes, violonistes… Eux, ce sont les musiciens instrumentistes, ceux-là même qui sont au four et au moulin pour offrir les différentes sonorités de leurs instruments et produire une bonne mélodie. Aussi, quand on a besoin de suivre du live, on fait nécessairement appel à eux. Ils sont au début et à la fin du travail mais, ils sont les plus délaissés. « Il y en a qui se retrouvent souvent avec 5000 F CFA comme cachet pour un spectacle de plus de 3 heures », dira d’ailleurs Serge Désiré Ouédraogo, président de l’Ensemble musical le Levain (EMUL-BF), cette structure qui a décidé, à travers un festival de permettre aux musiciens de s’épanouir. Face à la presse, le 30 octobre 2018, accompagné de Maximilien Somé, un autre membre de l’EMUL-BF, ils ont donné les grandes lignes de ce festival qui se tiendra du 30 novembre au 2 décembre.

Festival de la musique live de Gounghin(FEMULIG), c’est à travers ce cadre que Emul-BF veut permettre aux musiciens instrumentistes de faire entendre leur voix. Cette année, il est à sa 3e édition et se tiendra du 30 novembre au 2 décembre 2018, à Ouagadougou, dans l’enceinte de l’Institut national de de formation artistique (INAFAC). Placé sous la direction artistique de Alif Naaba, ce festival sera placé sous le thème : « Rôle et place du musicien instrumentiste dans le rayonnement de la musique au Burkina Faso ». Les principaux objectifs poursuivis par le FEMULIG, selon son coordonnateur général, Maximilien Somé, sont, entre autres, la valorisation des musiciens instrumentistes, les artistes et les groupes musicaux évoluant dans le live, le renforcement de la cohésion et de l’unité entre les musiciens instrumentistes, les artistes et les groupes musicaux, la redynamisation des orchestres et les groupes musicaux et œuvrer à la qualité de la musique live.

Les organisateurs du festival s’entretenant avec les journalistes

Pour cette 3e édition, Maximilien Somé a annoncé de nombreuses innovations. Pour atteindre les objectifs escomptés, FEMULIG va faire,  dans les masters class. Des trophées dénommés « Tam-tam du Faso Awards » pour récompenser les meilleurs instrumentistes dans toutes les catégories seront également décernés. « Nous allons également inviter l’orchestre Bella mondo de la Côte d’Ivoire », a ajouté le codonnateur du FEMULIG. Pour information, il faut retenir que Bella Mondo c’est le nom du premier orchestre exclusivement féminin de la Côte d’Ivoire. De la guitare électrique à la batterie en passant par le piano et le chant, les jeunes femmes, dix au total, la moyenne d’âge autour de trente ans, sont bien installées. Ce sont ces femmes donc qui viendront apporter leur touche au FEMULIG 2018. Comme autre innovation, les organisateurs du festival prévoient tenir un air de jeux pour les enfants. Ce sera l’occasion pour eux, à entendre les organisateurs, de détecter les talents cachés à encadrer dans le but d’encourager les plus jeunes et dans le souci de préparer une bonne relève.

Pour terminer, FEMULIG acte III, sera bien attendu marqué par  un grand plateau artistique qui verra défiler des artistes rompus au live avec des instrumentistes qui présenteront des créations hors pairs. Le rendez-vous est donc pris.

Adama SIGUE

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR