Recent Posts
a
21 September 2018

FESPACO 2019 : 1 milliards de FCFA pour aider 9 cinéastes à faire la cour à l’étalon d’or

A quelques mois de la commémoration des 50 ans du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, le comité de sélection des œuvres cinématographiques qui bénéficieront du soutien de l’état a animé une conférence de presse aujourd’hui 24 mai 2018 au centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel. L’objectif était de communiquer à l’opinion publique les projets qui ont été retenus, leur processus de sélection et les conditions dans lesquelles le comité a travaillé.

 Les neufs projets de films qui ont retenus l’attention du jury sont entre autres « Hakilitan » (mémoire en fuite) proposé par la structure accent production avec pour réalisateur Issaka Konaté et Balolé, « une carrière de géants » signé productions métissées du réalisateur Aicha Boro/ Letterier  dans la categorie post production. Ces deux projets bénéficient chacun de 15 millions de FCFA. En production dans le lot des séries deux projets ont été également retenus. Il s’agit de « Femme au foyer » de Athena films avec Kady Traore, et de « l’ami fidèle de 2 B studios » avec Flore Yameogo. Les deux bénéficient chacun de 50 millions de FCFA. Dans la section court métrage documentaire aucun film n’a été retenu pour insuffisance de qualité, confie Sankar Armel Hien, directeur général du cinéma et de l’audiovisuel.

Les cinéastes sont venus participer à la proclamation des résultats

 En court métrage fiction deux projets ont retenu l’attention du comité de sélection : « Rêve brisé » de racines production avec modeste Ganafe et « Fragile espoir » de Immedia avec Inoussa Baguian. La modique somme de 35 millions de FCFA sera remise à chacun des deux réalisateurs. Dans la catégorie long métrage documentaire un seul projet a été retenu. L’heureux élu est le film « Pas d’or pour Kalsaka » de Diam production avec pour réalisateur Michel K Zongo. Il bénéficie de 70 millions de FCFA comme subvention.

Gaston Kaboré a confié qu’ils ont travaillé dans la transparence et dans la rigueur

Enfin deux projets ont été retenus en long métrage fiction. Il s’agit de « Desrances » des films selmons avec Apolline Traore et « Duga les charognards » de Declic plus avec Abdoulaye Dao et Hervé Eric R Lengani qui recevront chacun 325 millions de FCFA. Voilà la liste des films que le directeur général du cinéma et de l’audiovisuel (DGCA), Sankar Armel Hien a communiqué aux hommes de medias.

En rappel il faut noter que l’appel à projets qui a été lancé du 27 mars au 16 avril 2018 a enregistré 35 œuvres. Le comité de sélection coordonné par l’étalon d’or Gaston Kabore a travaillé finalement sur 30 œuvres, 5 ayant été considérés comme non conformes aux normes de la compétition. Le comité de sélection était composé de trois sous-comités répartis comme suit. Le sous-comité « réception et présélection des dossiers présidé par Sankar Armel Hien DGCA, le sous-comité « lecture et sélection de scenarios de long métrage » dirigé par le réalisateur Ismaël Ouédraogo, et le sous-comité « lecture et sélection de scenarios court métrage, séries et sitcoms » managé par la monteuse Suzanne Kourouma.

Le secrétaire général du ministère de la culture a invité l’ensemble des cinéastes burkinabè à se donner la main pour défendre les couleurs du drapeau du Burkina au FESPACO prochain

                                               Les critères de sélection des films

Le comité de sélection a travaillé sur les critères suivants. L’intérêt et l’originalité du sujet 5 points, la qualité du scenario (la cohérence et la qualité du récit, le respect des règles dramaturgiques et la narration, la crédibilité et l’épaisseur des personnages, la qualité des dialogues 55 points. Il y’a également la faisabilité financière, budgétaire et technique du projet noté sur 15 points et l’expérience du réalisateur et des principaux collaborateurs techniques et artistiques évalué sur 25 points. Le total de la notation donne 100.

 Le secrétaire général du ministère de la culture des arts et du tourisme Jean Paul Koudougou s’est dit conscient du délai restreint avant l’ouverture du prochain Fespaco mais a émis l’espoir que les cinéastes retenus mettent les grands plats dans les petits pour présenter des films de qualité. Quant au conseiller spécial du président du Faso chargé de la culture et du tourisme, Patrice Kouraogo, il  a invité l’ensemble des acteurs du 7 e  art à conjuguer leurs efforts autour des projets retenus afin de défendre convenablement le drapeau national au cinquantenaire du FESPACO. Le coordonnateur du comité de sélection, Gaston Kabore a laissé entendre que lui et son équipe ont travaillé en toute indépendance. « Les dossiers nous  les avons reçus et analysés avec la même rigueur », a-t-il affirmé. Un peu pour répondre à Yacouba Napon alias MCZ qui fustigeait les résultats du jury en déclarant que des noms  auraient été soufflé à l’oreille des membres du comité.

Sougrinoma Ismaël GANSORE   

Share With:
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR