Afriyelba
A la Une

FESTIMA: Le secrétaire exécutif rend le tablier en plein festival


Au moment où la 13e édition du festival international des masques et des arts de Dédougou (FESTIMA) bât son plein, les organisateurs ont profité pour élire un nouveau secrétaire en la personne de Léonce Ky. Cette élection a eu lieu le 3 mars dernier dans la salle polyvalente de Dédougou en présence de plusieurs délégations. Léonce ky remplace à ce poste Tankien Dayo qui a démissionné sans même terminer son mandat de 3 ans . Dans cet interview qu’il a bien voulu nous accorder, il explique les raisons de sa démission et fait le bilan à mi-parcourt du festival dont la clôture est prévue demain.

Afriyelba : Quelles sont les raisons de votre démission à la tête de l’ASAMA pendant que la 13e édition du FESTIMA bas son plein?

Tankien Dayo : Nous avons tenu un congrès extraordinaire ce 3 mars 2016, au cours de laquelle j’ai présenté ma démission qui a été approuvé. C’est à cause de mes multiples obligations professionnelles qui m’empêchaient de toujours diriger l’association, donc j’ai jugé nécessaire de passer le témoin à quelqu’un d’autre.

Avez-vous pu terminer votre mandat ?
Le mandat est de 3 ans renouvelable, donc le nouveau secrétaire va poursuivre les activités en cours. Mon mandat n’était pas à terme, mais le nouveau va continuer les choses et lors d’un congrès on décidera de le retenir ou de le remplacer. Mais je pense qu’il a la qualité et pourra mener les règnes avec succès

En plein cœur du FESTIMA, vous décidez de mettre fin à votre mandant qui n’était pas à terme, avez-vous des problèmes avec l’association?
Il n’y a aucun problème, chacun connait ses tâches, en plus nous étions déjà préparé à cela, donc je pense que tout ira bien. Si nous avons décidé de tenir le congrès en plein festival c’est pour pouvoir réunir tout le monde surtout les délégations des pays qui font parti de l’association. Chacun étant conscient de son rôle qu’il joue et comme il existe un comité d’organisation, je pense de tout cœur qu’il n’y aura pas de souci.

Quel bilan pouvez-vous faire de la 13e édition du festival qui tire vers sa fin?
Les objectifs que nous nous sommes assignés sont globalement atteints, car toutes les activités prévues sont en train de se dérouler. Donc c’est un bilan satisfaisant. Nous avions prévu 55 groupes de masques pour le festival de cette année, mais finalement on sait retrouver avec plus de 60 groupes. Il faut dire que cela est un record. C’est la distance entre les lieux de manifestation où se déroulent les activités qui a suscité des critiques, vu que les festivaliers n’arrivent pas à suivre les manifestations en même temps. Cette délocalisation a lieu en la faveur de la célébration de la fête nationale du 11 décembre qui a permis de créer des infrastructures dans la ville. Mais nous avons pris note et nous ferons en sorte que ces mêmes erreurs ne se répètent plus dans les années à venir pour le plaisir des festivaliers. C’est vraiment une satisfaction pour nous, car nous n’avons pas pensé avoir une telle mobilisation avec tout ce que le Burkina à traverser dans ces derniers temps dans le côté sécurité, mais cela n’a pas empêché la population « dédougoulaise » et environnante et même celle de la sous-région de participer au festival des masques.
Pour terminer je voudrais remercier tous ceux grâce à qui, nous avons pu tenir la 13e édition du FESTIMA. Jje remercie aussi le site Afriyelba qui informe au quotidien ceux qui ne sont pas présents ici à Dédougou pour vivre le festival.

Propos recueillis par Vthia


Articles similaires

Brand News: Avec toi by Noaga Premier

Afriyelba

Didier Drogba, l’homme qui pèse 180 milliards FCFA

Afriyelba

Association AURAF –Transplant : Plus de 50 millions de F CFA récoltés à Lyon pour…..

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR