Afriyelba
Société

FESTIVAL PENGD- WENDE: LA TROUVAILLE DE ZOUGNAZAGMDA POUR PROMOUVOIR LA MUSIQUE TRADITIONNELLE


  pengwende

Après plus de vingt années d’une carrière riche d’une soixante d’albums, Issiaka Ouédraogo, connu sous le pseudonyme Zougnazagmda est aujourd’hui considéré comme le pilier et la figure emblématique de la musique traditionnelle burkinabé.

C’est conscient des entraves à la promotion de cette musique et de la nécessité de la préservation de ce riche patrimoine qu’il propose à travers le présent projet la mise en place d’une manifestation entièrement consacrée à la musique d’expression traditionnelle à Zorgho, ville située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou.

Un projet original et ambitieux, à la fois par sa démarche – proposer sur un même plateau différentes formes d’expressions musicales traditionnelles de tout le Burkina Faso, et par ses enjeux – permettre aux artistes pratiquant ces formes traditionnelles d’expression d’envisager de nouvelles perspectives de valorisation de leur art.

Dénommé Pengd Wendé, festival international des rythmes et traditions, ce festival  est prévu pour se tenir au 6 au 8 mai 2016 à Zorgho.

 Les objectifs à atteindre du festival

 Le festival international des rythmes et traditions « Pengd Wendé » se veut être le canal privilégié de promotion de la vitalité de la musique traditionnelle burkinabè en vue d’en faire un vecteur de cohésion nationale et un outil d’information et de sensibilisation aux actions de développement du Burkina Faso.

Le festival « Pengd Wendé » vise les objectifs suivants :

  • favoriser la diffusion, la découverte et la circulation de formes d’expressions musicales traditionnelles du Burkina Faso;
  • offrir des opportunités de rencontres interculturelles et professionnelles privilégiées entre artistes, diffuseurs et opérateurs culturels ;
  • faciliter l’accès à une offre artistique à un large public, très souvent lésé en offres artistiques : plusieurs activités du festival se dérouleront dans des lieux et places publics de la ville ;
  • promouvoir l’épanouissement, le rayonnement culturel et touristique de la ville de Zorgho.

 Les activités

  1. Les nuits musicales « Rythmes et Traditions » : Chaque soir, pendant soixante-heures, différentes troupes de musique traditionnelles rivaliseront d’ardeur sur le podium, qui constitue en réalité le cœur de la manifestation. Une journée sera consacrée aux artistes féminins sous l’appellation de la nuit des cantatrices de la musique traditionnelle. L’on aura également des défilés de mode de tenues traditionnelles. Le pays invité à cette première édition est la Cote d’Ivoire.
  1. La foire commerciale et artisanale: A la foire commerciale qui sera déclinée en rue marchande, on y retrouvera des produits et objets d’artisanat et de savoirs traditionnels (pharmacopée, textile artisanale, bronze, batik, mets traditionnels, etc.).La Foire est subdivisé en quatre grands espaces : (i) Artisanat et textile artisanale, (ii) Boissons et mets locaux, (iii) Pharmacopée.
  1. Le Temps du conte: Moment dédié aux enfants, le Temps du conte ouvrira les soirées musicales. Pendant au moins une heure, les conteurs vont recréer l’univers magique de la savane africaine pour les oreilles attentives des enfants, afin de leur enseigner de bonnes leçons de vie et l’histoire des peuples du Burkina Faso!
  1. L’Espace d’initiation des enfants : Les organisateurs soucieux de l’importance de la transmission entendent mettre en place un espace d’initiation aux techniques de teinture et de dessins sur toile traditionnelle.
  1. Les rencontres sous l’arbre à palabres: Il sera le lieu privilégié d’échanges et de débats sur différents thèmes. De même, les rencontres professionnelles ont pour but la recherche de partenariats pour le développement des circuits de distribution, le partage d’expérience et le lobbying/réseautage de promotion de la musique traditionnelle à l’endroit des décideurs politiques et des leaders d’opinions.
  1. Les distinctions: Des distinctions seront décernées aux personnes physiques et morales ayant contribué à la promotion de la musique traditionnelle. Il s’agit : (i) d’attestation de participations pour les troupes participantes et les partenaires du festival, (ii) de trophées d’excellence aux artistes et instrumentistes traditionnels et (iii) de trophées de promotion de la musique traditionnelle aux promoteurs et journalistes culturels.

Rassemblé par Yannick SANKARA

      

     

 

 


Articles similaires

« VOILA AFFAIRE »: La nouvelle série qui va vous arracher le sourire

Afriyelba

HUMOUR : Moussa petit sergent va « rire de Paris »

Afriyelba

9 signes qui prouvent qu’une femme s’intéresse à vous

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR