Afriyelba
A la Une Société

FOIRE DU FESTIMA 2018 : Certains commerçants jubilent d’autres se mordent les lèvres


A l’occasion du festival international des masques de Dedougou, une foire réservée majoritairement aux produits africains est installée sur la place des fruits et légumes situés à une cinquantaine de mètre du grand marché de la cité de Bankuy. Ce matin nous avons fait le tour des différents stands pour recueillir les avis des commerçants sur l’affluence autour de leurs marchandises, et les conditions de travail. Nous avons tendu aussi le micro à des clients qui donnent leurs avis sur les prix des produits.

La boisson est au rdv

« Ici nous vendons le Koko Dunda, le pagne du 8 mars en Faso Danfani, le Bogolan ( modèle de pagne traditionnel), des paniers, des couvertures etc. », a confié Houin Adeline avec un large sourire lorsque nous l’avons tendu notre micro. Elle a continué en précisant que le pagne Koko Dunda coute 1750 FCFA quant à celui du 8 mars l’unité fait 8 000Fcfa. Demoiselle Houin s’est dite satisfaite de l’affluence autour de son stand. En ce qui concerne le prix du stand des exposants qui est de 50 000 FCFA elle  trouve la somme  raisonnable. Juste à côté d’Adeline Houin, Barro Djibril un autre commerçant venu du Bobo Dioulasso n’est pas du tout satisfait par la clientèle. « Je vends des habits prêts à porter pour femme, mais sincèrement dit le marché est absent », s’est-il insurgé. Il a ajouté que le prix du stand pour les exposants coute très chers.

Djibril Barro trouve que le prix du stand pour les exposants est cher

Pour lui la sponsorisation du FESTIMA par certaines entreprises de renom comme EBOMAF Sa, La Brakina, la banque de l’habitat du Burkina Faso devait faire baisser le prix du stand. Plus loin a 30 mètres du stand de Sieur Djibril Barro nous avons rencontré Mde Niamba/ Bonzi Hiyata Antoinette promotrice d’une entreprise du nom de Nandiyanan ( Rend la sauce Bonne) Production basée au secteur n 3 de Nouna. Elle propose dans son stand du Soumbala en boule, granuleux, en poudre assaisonné sans bouillon, du piment en poudre sans bouillon, du couscous de Fonio et de maïs. Elle a déclaré qu’elle se souci beaucoup de la santé des populations voilà pourquoi elle propose ces produits bien traités et sans bouillon.

Barro Salimata, ne se plaint pas du prix des produits qu’elle a acheté.

Quant à la bonne marche des affaires Mde Niamba ne se plaint pas trop. Tamani Lassine gérant du maquis-restaurant Madame Tianhoun a laissé entendre que les 250 000 FCFA pour la location du stand pour les maquis est abordable. Il s’est réjoui de la fréquentation de son maquis. Toutefois il faut dire qu’il y’a eu une légère augmentation du prix de quelques boissons comme la Beaufort 65 qui passe de 800FCFA à 900 FCFA, l’eau laafi 1,5 litre de 500 FCFA à 600 FCFA, les autres boissons gardent leur prix habituel chez madame Tianhoun. Un client du maquis géré par Lassiné Tamani qui a préféré l’anonymat a martelé que les organisateurs du festival doivent casser le prix des stands pour que le citoyen lambda n’en pâtisse pas de l’augmentation subite du prix des différents produits. Nous avons aussi rencontré Salimata Barro, élève au lycée provincial de Dedougou qui est venu pour acheter des chaussures en cuir. Elle trouve que les prix sont abordables pour des produits qu’on ne trouvent pas habituellement dans sa ville.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

Fonds pour la jeune création francophone: Voici les bénéficiaires

Afriyelba

Région du centre-ouest : L’ABED offre une école aux enfants de Niédelpoun

Afriyelba

CINEMA : HANTES, LA NOUVELLE SERIE CANAL+ ORIGINAL

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR