Afriyelba
A la Une Musique

GENT FEMININE: ROVANE SENSIBILISE EN 15 CONCERTS


L’artiste-musicienne Rovane, affectueusement appelée Maman Rovane, s’en va en guerre contre certains maux qui minent notre société. Des maux qui ont pour noms : grossesses précoces, excision des filles, bannissement des filles refusant le mariage précoce ou forcé, lévirat, viol, inceste, mutilations génitales féminines, harcèlement sexuel, etc. Elle entend également mener la sensibilisation sur la scolarisation de la jeune fille. Ces activités la conduiront dans des localités comme Dori, Gorom-Gorom, Séguénéga, Ouahigouya, Titao, Djibo, Kongoussi, Sebba, Pabré, Yaalgo, Pissila, Korsimoro, Pô, Manga et Kombissiri. C’est l’essentiel de l’information qui a été donnée aux journalistes, le 16 septembre 2014 au jardin de la musique Reemdogo lors d’une conférence de presse organisée par l’artiste et son staff. Cette rencontre a connu la présence de Brenda Soya, directrice des affaires culturelles et de la presse de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso. En effet, l’ambassade soutient cette démarche de l’artiste Rovane, qui entre en droite ligne de leurs activités et dans le cadre d’un échange culturel.

Des sujets comme celui relatif à la promotion de la femme étant très importants pour l’ambassade, Mme Soya a émis l’espoir que cette tournée puisse apporter quelque chose de positif aux jeunes filles des localités qui seront visitées par l’artiste. Ainsi, du 20 septembre au 25 octobre 2014, ce sont des concerts live ou en play-back, livrés sur un camion-podium, qui seront offerts aux populations de ces localités. Des artistes locaux accompagneront l’artiste sur scène, histoire d’en faire également la promotion, ainsi que des troupes de théâtre-forum. Cette tournée sensibilisera les populations, toutes catégories confondues, les autorités coutumières, religieuses et politiques sur la cause de la femme. Les séances de sensibilisation se feront, à chaque étape, en fonction du thème retenu pour la localité. Il faut rappeler que le choix se fera en fonction des problèmes que rencontre la femme dans la région.

En organisant la tournée « 15 concerts pour sensibiliser », Rovane est partie du constat que malgré les efforts pour promouvoir le statut de la femme burkinabè et les lois adoptées pour protéger ses droits, des formes de violences demeurent. Elles sont généralement issues de pratiques traditionnelles. De plus, des écarts très importants entre la législation et le respect réel de ces droits existent, le code des personnes et de la famille (CPF) étant très peu connu des femmes et inégalement appliqué en milieu rural.


Articles similaires

WhatsApp est bon pour la santé selon une étude

Afriyelba

CHAN 2018: Burkina-Cameroun: Arnaud Bambara élu homme du match

Afriyelba

Comment reconnaître une personne qui ne vous épousera jamais ?

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR