Afriyelba
A la Une

GRAND CONCERT PAQUE A OUAGA: Le groupe Révolution a « enflammé » le SIAO


Dans la soirée d’hier 27 mars, les Burkinabè se sont retrouvés dans la cour du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou pour terminer en beauté la fête de pâque autour d’un concert dénommé « Grand concert pâque à Ouaga » organisé par la structure Deko International. Au programme de cette soirée « pascale » étaient inscrites les prestations de plusieurs artistes aussi bien nationaux qu’internationaux dont  les Burkinabè Rose Sabine, Imilo Lechanceux, David le Comabattant, Dj CPD, et les groupes ivoiriens Akobo Système et Révolution.

sai
Sai Sai du groupe Révolution en pleine action

De ces artistes c’est le groupe Révolution qui a le plus fait sensation. Ils étaient nombreux ces spectateurs qui sont venus pour communier avec les « prisonniers ». Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont repartis très satisfaits puisque le groupe a « enflammé » le SIAO par leurs mélodies et leurs pas de danse. C’est debout que les spectateurs ont accueilli les 4 golden boys du zouglou à leur annonce et ont chanté avec eux jusqu’à la fin de leur prestation. Lorsqu’ils ont entonné leur dernière chanson de la soirée, « Prisonnier » les fans qui se sentaient un peu loin de leurs artistes les rejoignent sur le podium pour clore en beauté la soirée.  On chante, on danse, on prend des photos, on encourage et on félicite le groupe pour leur exploit.

Promethe le lead vocal du groupe ne cessait de remercier le public du Burkina qu’il trouve le plus accueillant. « Nous avons beaucoup voyagé en Afrique et en Europe mais c’est au Burkina Faso que nous sommes le mieux accueillis lorsque nous venons. Soyez en remerciés » s’est-il réjoui avant de dire au revoir au public et de leur donner rendez-vous bientôt.

akobo systèm
Le groupe Akobo Systèm n’a fait que montrer les postérieurs de leurs danseuses au public

Quant au groupe Akobo Système, l’autre groupe de la Côte d’Ivoire, sa prestation  n’a pas trop plu au public. Les deux DJ se sont contentés de montrer au public les postérieurs de leurs danseuses qui étaient à moitié nues. Tout comme Molaré l’avait fait une fois à la Place de la Révolution à l’occasion de la fête de la musique. Les Burkinabè qui ne sont pas habitués à ce genre de pratiques n’ont pas du tout apprécié.  Pour ce qui est des artistes nationaux, leurs prestations ont été très bien appréciées. Il faut noter que la mobilisation n’était pas celle des grands jours au SIAO.

Yannick SANKARA


Articles similaires

Liberia : George Weah retourne sur le terrain de foot

Afriyelba

Miss Burkina : Voici les étoiles de la Région du Sud Ouest

Afriyelba

Baptême de feu réussi pour Freddy Lino

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR