Afriyelba
A la Une Musique

Hommage à Valian à CDL 2018: « Il n’est pas mort, il est juste là, à la porte…»


A l’occasion de la 14e édition de Ciné droit libre, une cérémonie d’hommage a été organisée à l’endroit de Hamidou Valian, quatrième membre du groupe « Qu’on sonne et voix-ailes », décédé en avril 2017. C’était dans la soirée du mardi 11 décembre 2018, à l’espace culturel Gambidi, en présence de nombreux amis, camarades de luttes et parents de l’artiste.

« Malheur à ceux qui ne feront pas mieux ou tout autant que Valian ». C’est par ces mots qui appellent à la lutte et qui magnifient aussi le combat pour la liberté et la justice de feu Hamidou Valian que Smockey du Balai citoyen a commencé son hommage. Bien avant le passage du rappeur et activiste Smockey, c’est Abdoulaye Diallo a pris la parole au nom de Semfilms et du comité d’organisation de la 14e édition de Ciné droit libre. Il a tout de suite affirmé qu’il n’arrive toujours pas à admettre que le slameur Valian a quitté ce bas monde.

Ils étaient nombreux les parents, amis et collègues artistes qui sont venus saluer la mémoire du disparu.

Il ajoutera que l’artiste qu’il pleure encore la disparition s’est donné corps et âme dans l’organisation de plusieurs éditions de Ciné droit libre. Des dires de Abdoulaye Diallo, Valian était un jeune serviable, généreux et surtout à l’écoute de son prochain. « Nous on ne parle pas on écoute. C’est quelqu’un qui était beaucoup à l’écoute, qui écoutait beaucoup les autres bien qu’il maniait bien la langue de Molière. », a déclaré, par la suite, Smockey. Le co-fondateur du balai citoyen a demandé aux uns et aux autres de contempler la diversité des personnes dans la salle du théâtre Sony Labou Tansy pour comprendre comment Valian avait la capacité de rassembler par ses idées par sa douceur qui peut paraitre contradictoire au regard de son niveau de combattivité. « Valian est plus que jamais présent, il est dans les arbres, il est dans nos murs il est dans nos têtes, à Gambidi, à Ciné droit libre, au balai citoyen que sais-je. Moi je n’ai pas envie de pleurer, je n’ai pas envie de verser une larme, tout ce que j’ai envie de faire c’est d’essayer de me battre pour, quelque part, réussir à avoir autant existé que valian. », a lancé Smockey.

Les trois autres membres du collectif rendant hommage à l’illustre disparu

Ami Valian, sœur cadette de l’artiste, a tout simplement traduit les remerciements de la famille à tous ceux qui ont pensé à cette cérémonie d’hommage à l’endroit de son grand-frère. B-Rangé, Térence et Tony les trois acolytes de Valian dans le collectif « Qu’on sonne et Voix-ailes » sont montés aussi sur scène pour rendre hommage à leur frère et ami, Valian. Tour à tour, chacun d’eux a loué la positivité et l’esprit de combattivité qui animait la vie du regretté. B-Rangé dira que tout au long de sa vie Valian a tenté comme il peut de marquer son temps. Plusieurs autres artistes comme Malika la Slamazone, Mano sniper, Basta Gaenga, Basic Soul et bien d’autres ont chanté en la mémoire de Valian. La cérémonie a été marquée également par la lecture de certains textes de l’artiste et la projection d’un film de trente minutes sur la vie du slameur, activiste.

Sougrinoma Ismaël GANSORE


Articles similaires

48h de don de soi: Première journée réussie

Afriyelba

Enceinte depuis 17 mois, elle ne peut pas accoucher

Afriyelba

La première édition du Salon international de l’automobile du Faso débute le 17 novembre à Ouagadougou.

Afriyelba

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR