13 August 2020

HYSOPE COSMETIQUE : Du savon et des détergents made in Burkina par et pour les Burkinabè

Partager
  • 216
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    216
    Partages

L’expérience de Hysope cosmétique, une unité industrielle basée à Fara, dans la province des Balé,  est, il faut le dire, exceptionnelle. Hysope Cosmétique, c’est avant tout, une histoire d’amitié entre trois jeunes qui ont grandi dans ladite localité. Une amitié constructive entre Juste Abel, Fidèle Ouédraogo et Vincent Sakoalo Nébié. Leur seule ambition : participer au développement de leur région et partant du Burkina Faso. Pour cela, ils ont eu l’idée de mettre en place une unité de transformation des produits locaux en savon et détergents. Des savons médicaux et 100% Bio car, faits essentiellement à base du beurre de karité, du miel, de l’huile de carotte et d’avocat et des feuilles de neem. Le lancement officiel de cette unité, Hysope Cosmétique, est intervenu, le 28 décembre 2018, à Fara, en présence des autorités de la région et une population sortie massivement.

Pour le lancement de l’unité de production de savon et de détergents, Hysope cosmétique, les populations de la commune de Fara et des localités environnantes ne se sont pas fait prier. Femmes, enfants, jeunes et vieux sont tous sortis pour voir lancer officiellement les activités de « leur chose ». En effet, eu égard à la mobilisation, c’est peu dire que d’affirmer que toute la région se sent concernée par cette entreprise locale qui entend travailler, à plus d’un titre, pour l’épanouissement des populations.

Le DG de Hysope Cosmétique, Vincent Nébié, a remercié les populations pour leur engagement pour la réussite du projet

D’abord, parce que Hysope Cométique est le fruit d’une collaboration entre trois fils de la région. Deux Burkinabè vivant en France Juste Abel Ouédraogo et Fidèle Ouédraogo et un Burkinabè résident, Vincent Nébié. Constatant les difficultés que connait leur localité ils ont, en synergie, entrepris d’œuvrer à l’épanouissement de la population particulièrement des femmes en leur donnant du travail. Pour cela et avec leurs propres moyens, ils ont, ensemble monté un projet de fabrication de savon. Les premiers savons produits ont été mis sur le marché en mai 2018. La qualité et l’accessibilité ont valu à ce produit d’être adopté par les populations. Voyant le succès de Hysope savon, le projet va évoluer vers la fabrication de détergents liquides pour divers services de nettoyage. Aujourd’hui Hysope cosmétique dispose d’une gamme de produits variés tous utiles pour la propreté du corps et du cadre de vie.

Les deux ressortissants burkinabè, Juste Ouédraogo et Fidèle Ouédraogo ont décidé d’investir dans leur pays en montant Hysope Cosmétique avec Vincent Nébié

Si cela permet, nul doute, de participer à l’épanouissement des populations en leur permettant d’assainir leur milieu de vie, Hysope cosmétique est, en plus, une source de revenus pour elles. L’entreprise légalement constituée est pourvoyeuse d’emplois pour les jeunes et les femmes de la localité. Toute la chaîne de production et de commercialisation sont assurées par des employés dévoués et motivés qui n’ont pas manqué de traduire leur reconnaissance aux promoteurs de l’entreprise, le 28 décembre dernier, jour du lancement officiel de Hysope Cosmétique. « Seul on va vite, mais ensemble on va plus loin », a rétorqué l’un des promoteurs, Juste Abel Ouédraogo. Pour lui, Hysope est une affaire de tous. Et, pour que le projet connaisse un décollage véritable, il n’a donc pas manquer de solliciter le concours de tous. « Car, nous ne comptons pas nous reposer sur nos lauriers. Nous projetons de fonctionner dans nos propres locaux, améliorer au fur et à mesure le matériel de travail ainsi que nos produits ; alimenter le marché national et concurrencer pourquoi pas le marché international.  Ensemble nous ferons briller un avenir radieux pour notre province, notre région, notre pays tout entier », foi de Juste Abel Ouédraogo.

Pour Yaya Sanou, Haut-commissaire de la province des Balé, l’initiative Hysope Cosmétique est un acte de patriotisme

Face à ce projet ambitieux, le maire de la commune de Fara, représenté par son 1er adjoint, Moussa Kaboré, n’est pas resté indifférent et a invité tous les jeunes de la localité à « oser faire un pas pour inventer l’avenir ».  La mairie pour soutenir l’initiative Hysope cosmétique a promis, entre autres, de signer un contrat de prestation de services d’entretiens et de propreté et de lui faire un bon de commande des produits pour les CSPS et les personnes vulnérables. Le Haut-commissaire de la province des Balé, Yaya Sanou, a, pour sa part, qualifié l’initiative d’un « élan patriotique ». A l’entendre, dans un contexte marqué par une démographie galopante, l’orpaillage et tous les risques que cela comporte, une telle initiative vient à point nommé. Pour cette raison, il dira pour conclure que : « je m’engage à être à la fois un témoin, un promoteur et un consommateur fidèle des produits Hysope ».

Adama SIGUE


Partager
  • 216
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    216
    Partages
No Comments

Leave A Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR