Afriyelba
A la Une

KEVIN PODA, REPRESENTANT BURKINABE A ISLAND AFRICA TALENT “Je ferai tout pour détrôner Deenyz”


Il est le représentant du Burkina Faso au Island Africa Talent, le plus grand show musical en Afrique qui se passe sur la chaîne A+. Avec 87 points après 4 prime, Kevin Poda puisque c’est de lui qu’il s’agit, promet de détrôner Deenyz, la Malgache qui occupe actuellement la première place avec 102 points. Outre cette promesse, il revient dans l’interview qu’il nous accordée sur les conditions de son choix comme représentant burkinabè, explique comment se déroule le concours et donne son avis sur le jury. Lisez

Afriyelba : Comment as-tu été choisi comme candidat du Burkina ?

Kevin : Il faut dire que c’est à l’issue d’un casting que j’ai été retenu pour représenter le Burkina à ce concours. Nous avons fait le casting et deux mois après pendant que je ne m’y attendais plus, on m’appelle pour me dire que je suis celui qui va représenter le Burkina Faso.

Il me semblerait que c’était la veille de ton anniversaire que la bonne nouvelle est tombée ?

Oui en effet c’était la veille de mon anniv et je pense que ça été le plus beau des cadeaux qui m’ait été offert par Dieu bien sûr.

Après l’annonce quelle a été la suite ?

Je pense que c’est 1 mois après que je me suis retrouvé en Côte d’Ivoire pour la compétition. Et c’est là que j’ai retrouvé les candidats des autres pays dont entre autres Deenyz de Madagascar, Bill du Congo, Danielle du Cameroun, Keshia du Seychelles, Koité du Mali, Nadège de la Côte d’Ivoire.

Est-ce que tu as pu te préparer ici au Burkina avant d’aller pour la compétition vu que tu n’avais pas assez de temps ?

Dès que j’ai appris ma désignation je me suis toute suite mis au travail. Toute chose qui m’a permis de me préparer physiquement, moralement et même financièrement. Je remercie au passage ma maman qui est mon premier sponsor et aussi Nagalow qui m’a beaucoup soutenu et qui continue de le faire.

Comment se passe la compétition ?

J’ai reçu une liste de chanson dès mon arrivée en Côte d’Ivoire et j’ai commencé à les répéter. Je pense que c’est la même chose aussi avec les autres candidats. Mais au premier prime les chansons étaient au choix.

Et tu as choisi « Bark Biiga » de Alif Naaba » ?

Oui c’est une chanson que j’aime bien et je pense que je me suis en sortie même si je pouvais mieux faire. J’ai été bien apprécié par les membres du jury parce que j’ai obtenu la note de 24,5 sur 30.

Ce qui n’a pas été le cas au 2e prime ou tu as carrément chuté. Qu’est ce qui n’a pas marché ?

Ce qui n’a pas marché c’est la chanson « Wata bam bam » qui m’a été imposée. C’est une chanson que je n’ai jamais aimé. Si fait que je n’ai pas pu bien l’interpréter et cela m’a freiné un peu dans mon élan.

Si je comprends bien certaines chansons vous sont imposées et d’autres non ?

Oui c’est exact. Comme je l’ai dit plus haut au premier prime, les candidats étaient libres de choisir les chansons qu’ils veulent interpréter. Et je pense que chaque candidat a choisi une chanson de son pays. C’est ainsi que moi j’ai choisi celle de Alif Naaba pour rendre hommage à ma mère. Mais pour les autres primes les chansons nous ont été imposées.

Et le style vestimentaire ?

Il est aussi imposé. Il y a une styliste qui habille tous les candidats. C’est compliqué parce que souvent les habits qu’on nous donne ne nous conviennent pas mais l’essentiel c’est de pouvoir bien communier avec son public

La chanson de Greg « Laafi la Boum » que tu as interprété à la 3e manche t’a aussi été imposée ?

Oui exactement. Mais si vous avez remarqué, je me suis mieux en sortis qu’au 2e prime parce que la chanson de Greg est une chanson que j’aime bien et qui a un niveau plus élevé. Plus le niveau d’une chanson est élevé, plus Kevin donne le meilleure de lui-même (rire).

Et ce fut le cas avec la chanson du groupe nigérian Bracket que tu as bien interprété à la 4e manche ?

A la 4e manche, lorsque la chanson m’a été donnée, je me suis dit qu’il faudrait que je fasse un concert devant le public. C’est ainsi que je me suis mis à bosser dur et Dieu merci, j’ai réussi mon pari. Je me suis donné à fond et tout le monde que ce soit les membres du jury ou le public a bien aimé. Ce qui m’a valu même la première place que j’ai partagée avec 3 autres candidats.

Quelle est l’ambiance qui règne entre vous candidats?

L’ambiance est bon enfant entre nous. Je ne sais pas pour les autres mais moi je m’entends avec tout le monde. Nous nous encourageons, nous nous soutenons, et nous partageons nos expériences sur ce que nous avons en commun, la musique. Dans les coulisses tout se passe bien avec nos coaches, et les guest stars qui viennent souvent nous encourager. Je pense que c’est une très belle émission parce qu’elle nous permet non seulement d’avoir de l’expérience, de nous former mais aussi de fraterniser. Island Africa Talent, c’est une famille qui vient de naitre par le biais de la chaîne A+.

Un mot sur le jury, ne trouves tu pas David Monsoh sévère?

David Monsoh c’est un monsieur que je comprends bien. C’est un producteur et c’est normal qu’il soit exigeant. C’est un monsieur qui vend les artistes et quand on vend des artistes, on ne peut qu’être sévère envers eux pour les pousser au sommet. Donc moi je le comprends bien dans sa notation.

Et les autres ? Barbara Kanam et DJ Awadi ?

Je les trouve beaucoup plus cléments mais il faut dire qu’ils se trompent par moment surtout lorsqu’ils se laissent emporter par l’émotion.

Actuellement tu es 7e avec 87 points soit 15 points de moins que Deenyz qui occupe la première place. Penses-tu pouvoir remonter la pente ?

Bien sûr que oui. Vous savez, lorsque l’on croit en ce que l’on fait et en soi-même, on arrive toujours à ses fins. C’est vrai qu’elle est un peu avancée mais je sais que rien n’est impossible. Je vais me battre pour défendre les couleurs du Burkina Faso ; ce qui reviendra à arracher la première place à Deenyz

Comment êtes-vous logés en Côte d’Ivoire ?

Côté logement il y a rien à dire. C’est le paradis. Nous sommes logés dans un hôtel 4 étoiles. Chaque candidat a sa chambre avec une connexion wifi, une télé, une salle de bain, un frigo qui est bourré. En plus nous avons une salle de gym et une piscine à notre disposition. Comme je l’ai dit, c’est le paradis. Pour terminer, permettez-moi de remercier tous les Burkinabè qui ne cessent de m’encourager à travers des messages sur les réseaux sociaux et des appels. Je leur dis merci infiniment et leur promet de me battre pour toujours leur faire plaisir. Merci surtout à ma maman qui me soutient énormément.

Propos recueillis par SGY

 

 


Articles similaires

France: perturbations en marge du concert de Roga Roga

Afriyelba

Etalon: Patrick Malo vient de parapher un contrat avec l’ASEC d’Abidjan

Afriyelba

Nécrologie: L’humoriste ivoirien Papitou a perdu son fils

Afriyelba

2 comments

Zongo Relwendé Gertrude Nicole Juil 1, 2016 at 10 h 17 min

J’ai vraiment adoré l’emission Et Je voudrai y participer

Reply
Zongo Relwendé Gertrude Nicole Juil 1, 2016 at 10 h 19 min

Island Africa Talant,Je l’ador…Et j’aimerais y participer

Reply

Leave a Comment

Afriyelba

GRATUIT
VOIR